La mise en service du réacteur finlandais conçu par Areva retardée ?

Le réacteur nucléaire finlandais de type EPR Olkiluoto-3 (OL3), réalisé par le français Areva et l’allemand Siemens, pourrait subir de nouveaux retards… Alors que le projet avait déjà été repoussé en septembre 2019 au mois de juin dernier.

“L’électricien (local), TVO, a annoncé mercredi 3 octobre que des tests sur le réacteur EPR Olkiluoto-3 ne se déroulaient pas comme prévu. La mise en service de la centrale, qui a déjà dix ans de retard, pourrait (donc) encore être reportée”, relaie L’Usine Nouvelle.

De ce fait, le calendrier sera réétudié par le consortium au mois de décembre prochain, confirme le groupe finlandais. Ajoutant dans la foulée “qu’il n’était pas en mesure de dire si ce calendrier revu va se répercuter sur le démarrage de la production régulière d’électricité en septembre 2019”.

Vers de lourdes pénalités de retard ?

Challenge, de son côté, fait état d’un litige liant Areva et Siemens à TVO. Les trois protagonistes ayant en effet trouvé en début d’année “un accord mettant fin à leur contentieux né de multiples retards du chantier et incluant le versement de 450 millions d’euros par (le consortium) à TVO”.

Il est d’ailleurs important de noter que “ce dernier prévoit aussi un système de bonus-malus. Areva et ses partenaires peuvent (ainsi) recevoir jusqu’à 150 millions d’euros si le projet est achevé avant fin 2019. (Cependant), ils peuvent payer (en contrepartie) jusqu’à 400 millions d’euros supplémentaires. Et cela, en cas de nouveau retard au-delà de cette échéance”.

Sources : Challenge et L’Usine Nouvelle

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.