Toyota : le constructeur nie toute implication dans la livraison de véhicules à l’EI

Publication: 12/10/2015
Toyota va collaborer avec le gouvernement américain

Toyota va collaborer avec le gouvernement américain

Alors que de nombreuses images montrent des djihadistes de l’Etat Islamique roulant en pick-up de la marque Toyota, le gouvernement américain a décidé d’ouvrir une enquête. Le constructeur japonais écarte cependant toute responsabilité dans la livraison de voitures au groupe terroriste.

Washington a demandé des comptes à Toyota qui a accepté de pleinement collaborer dans cette affaire. Le groupe a assuré ne pas pouvoir maîtriser toutes les réseaux d’approvisionnement internationaux comme le souligne ED Lewis, le porte-parole du groupe : « Nous avons établi des contrôles dans le but d’empêcher nos produits d’être détournés en vue d’une utilisation militaire non-autorisée et nous soutenons l’enquête de la justice américaine qui se penche plus largement sur les chaînes d’approvisionnement internationales et les flux de capitaux et de marchandises au Moyen-Orient. »

Mais pour Ronald Paul, membre du parti républicain, “le mystère” trouverait sa source ailleurs. Ses recherches ont mis en évidence que les gouvernements américain et britannique ont octroyé (en 2013) toute une flotte de véhicules à l’armée syrienne libre, principale opposition du régime d’el-Assad. D’autre part, « le Département d’À‰tat des Etats-Unis aurait poursuivi les livraisons en 2014 » précise Tony Cartalucci, observateur et représentant de l’Institut pour la paix et pour la prospérité fondée par Ronald Paul.

Toutefois, aucune explication officielle n’est actuellement en mesure de justifier pourquoi des véhicules Toyota se trouvent aux mains de l’Etat Islamique.

Source : Sputnik et Le Figaro

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Total inaugure une vaste plateforme pétrolière au large de l’Angola

Le géant hexagonal a inauguré récemment une gigantesque plateforme pétrolière à 260 kilomètres des côtes angolaises. Ce dispositif, capable de... Voir l'article

L’application mobile Strava inquiète Washington

C’est un effet collatéral que les fondateurs de Strava n’ont certainement pas dû prévoir, mais qui pourrait leur causer du... Voir l'article

Russie : l’enquête reprend sur l’énigmatique tragédie du col de Dyatlov

En février 1959, neuf étudiants (sept garçons et deux filles) de l’Institut polytechnique de l’Oural entreprennent une longue excursion dans... Voir l'article

Bahreïn : le chef de l’opposition chiite fait les frais d’une cabale politique

Le chef du mouvement Al-Wefaq, Cheikh Ali Salmane, a été reconnu coupable par la Cour suprême bahreïnie d’intelligence avec le Qatar,... Voir l'article

  • Urgent

    La Suisse souhaite que ses djihadistes soient jugés en Syrie et en Irak

    Peu enclin à rapatrier ses djihadistes partis combattre sur les fronts syrien et irakien, la Suisse milite pour que le procès de ses vilains petits... Voir l'article

    Syrie : Lavrov fustige la politique américaine dans l’est de l’Euphrate

    Le ministère russe des Affaires étrangères s’inquiète des velléités américaines sur le sol syrien, notamment vis-à-vis des Kurdes. Et ne se prive pas de le... Voir l'article

  • personnalites

    Syrie : Lavrov fustige la politique américaine dans l’est de l’Euphrate

    Le ministère russe des Affaires étrangères s’inquiète des velléités américaines sur le sol syrien, notamment vis-à-vis des Kurdes. Et ne se prive pas de le... Voir l'article

    Edouard Philippe se rendra au Qatar pour inaugurer le Musée national

    Le Premier ministre français se rendra le 28 mars prochain à Doha pour inaugurer le fastueux Musée national du Qatar. En novembre 2017, Emmanuel Macron... Voir l'article

    Donald Trump-Kim-Jong-un : l’acte II prévu fin février

    La Maison Blanche et le régime nord-coréen ont convenu fin février d’un deuxième sommet entre Donald Trump et Kim-Jong-un. La rencontre n’a pas encore de... Voir l'article