Colombie : accord avec les Farc pour déminer le conflit

C’est une première depuis l’ouverture des pourparlers de paix fin 2012, le gouvernement colombien et la guérilla ont conclu un accord entérinant un cessez-le-feu bilatéral.

Les diplomates norvégien Dag Nylander et cubain Rodolfo Benitez qui accompagnent les discussions de paix menées depuis novembre 2012 ont précisé que : « le gouvernement colombien entamera un processus de désescalade des actions militaires, en réponse à la suspension des actions offensives des Farc. » Cette annonce démontre la volonté du président Juan Manuel Santos d’assainir les conflits, hypothèse rejetée pendant longtemps par l’intéressé craignant d’offrir une brèche importante à la rébellion menée par près de 8000 combattants. La communauté internationale reste néanmoins craintive car une trêve de cinq mois entre décembre et mai avait été bafouée par une reprise violente du conflit.

L’ONU a été sollicitée par les négociateurs pour être le garde-fou du respect du processus de paix. Le président colombien s’est félicité « d’un pas important pour avancer vers la paix » tandis que le numéro deux des Farc et chef des négociateurs de la rébellion, Ivan Marquez, a souligné « un élan vigoureux, prometteur et plein d’espoir. »

Source : Le Monde

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.