Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Publication: 12/06/2019

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme diplomatique particulièrement efficace sur la scène internationale.

Dans les faits, le système pénal irakien sanctionne quasi-systématiquement les djihadistes nationaux et étrangers de la peine de mort. Sachant que dans de rares cas, la justice locale privilégie l’option de l’emprisonnement à perpétuité.

Pour autant, il est important de souligner que ces hommes et femmes ne connaîtront pas le même destin s’ils sont de nationalité irakienne ou originaires d’autres nations. Ainsi, quant les premiers sont bel et bien exécutés, les seconds sont, eux, gardés bien “au chaud”. Et cela, afin de faire office de monnaie d’échange avec de grandes puissances mondiales qui attestent d’un ou plusieurs de leurs ressortissants derrière les barreaux sur le territoire.

C’est du moins ce que révèle auprès du JDD le journaliste, Wassim Nasr, auteur du livre “Etat islamique, le fait accompli“. Selon lui, la politique menée par Bagdad vise clairement « à demander des financements, des contrats ou un levier qui pourra être activé à n’importe quel moment face à l’Etat d’origine ».

Paris fait le jeu de Bagdad

Concrètement, ce jeu du chat et de la souris fait logiquement le jeu des autorités irakiennes puisque de nombreux pays militent pour que leurs vilains petits canards “restent en vie”.  Ce qui est le cas de la France, par exemple. La garde des Sceaux, Nicole Belloubet, l’a d’ailleurs fermement rappelé jeudi sur les ondes de RMC :

« Il y a des discussions en cours. Nous veillons à ce que la peine de mort ne soit pas (applicable) pour les personnes dont nous avons la responsabilité. Nous avons dit à plusieurs reprises à l’Etat irakien que la peine de mort (n’est pas une solution acceptable). »

Pour rappel, Washington a exhorté à de nombreuses reprises ses alliés européens de l’Otan à rapatrier “leurs djihadistes” dans les plus brefs délais. Pour autant, tous ne l’entendent pas de cette oreille et préfèrent se délester de ce lourd fardeau…. De quoi conforter encore un peu plus les velléités politiques de Bagdad dans ce dossier.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article