La Sibérie accueille la première centrale nucléaire flottante de l’histoire

Publication: 12/05/2018

L’Akademik Lomonosov, une plateforme nucléaire flottante longue de 144 mètres et large de 30 mètres, va s’établir prochainement en Sibérie dans un but d’extraction et de transformation d’hydrocarbures. Créée par le géant russe, Rosatom, cette dernière est capable de subvenir aux besoin électriques et de chaleur d’une ville de 100 000 habitants grâce à ses deux réacteurs de 35 mégawatts chacun.

Selon Le Monde, “cette réalisation titanesque a quitté Saint-Pétersbourg le 28 avril et doit être remorquée dans un premier temps jusqu’en Sibérie orientale, à Mourmansk, la centrale ne disposant pas de propulsion autonome. Là, le combustible nucléaire y sera chargé pour un nouveau remorquage jusqu’à son port d’attache, à Pevek, à plus de 5 000 km au nord-est de Moscou.”.

L’Akademik Lomonosov, une fois connectée, deviendra ainsi “l’installation nucléaire la plus septentrionale du monde”, souligne avec fierté le communiqué de Rosatom. Mais ce n’est tout, puisque ce projet – appelé à démarrer l’année prochaine pour une exploitation de 40 ans – a également pour but de remplacer dans la région une centrale de charbon et une centrale nucléaire jugées vieillissantes.

Les ONG montent au créneau 

Pour autant, l’installation est parallèlement soumise à une lourde critique de la part des ONG. “Elle déplace le risque de catastrophe nucléaire dans les eaux fragiles de l’ArctiqueAvec son fond plat et son absence de système de propulsion, c’est comme si on jetait une centrale nucléaire sur une palette en bois pour dériver dans les eaux les plus difficiles du monde”, s’inquiète par exemple Jan Haverkamp, expert nucléaire de Greenpeace.

Du côté russe, on assure pourtant que toutes les normes de sécurité “extrêmes” sont pleinement respectées, lui permettant assurément de faire face aux aléas climatiques très difficiles qui l’attend.

En cas de succès, Rosatom prévoit de multiplier ce type de structure dans les zones difficiles où les coûts d’installation sont exponentiels.

Source : Le Monde 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7... Voir l'article

  • Urgent

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

    Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à Moscou d’assurer l’indépendance de son... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article