La Sibérie accueille la première centrale nucléaire flottante de l’histoire

Publication: 12/05/2018

L’Akademik Lomonosov, une plateforme nucléaire flottante longue de 144 mètres et large de 30 mètres, va s’établir prochainement en Sibérie dans un but d’extraction et de transformation d’hydrocarbures. Créée par le géant russe, Rosatom, cette dernière est capable de subvenir aux besoin électriques et de chaleur d’une ville de 100 000 habitants grâce à ses deux réacteurs de 35 mégawatts chacun.

Selon Le Monde, “cette réalisation titanesque a quitté Saint-Pétersbourg le 28 avril et doit être remorquée dans un premier temps jusqu’en Sibérie orientale, à Mourmansk, la centrale ne disposant pas de propulsion autonome. Là, le combustible nucléaire y sera chargé pour un nouveau remorquage jusqu’à son port d’attache, à Pevek, à plus de 5 000 km au nord-est de Moscou.”.

L’Akademik Lomonosov, une fois connectée, deviendra ainsi “l’installation nucléaire la plus septentrionale du monde”, souligne avec fierté le communiqué de Rosatom. Mais ce n’est tout, puisque ce projet – appelé à démarrer l’année prochaine pour une exploitation de 40 ans – a également pour but de remplacer dans la région une centrale de charbon et une centrale nucléaire jugées vieillissantes.

Les ONG montent au créneau 

Pour autant, l’installation est parallèlement soumise à une lourde critique de la part des ONG. “Elle déplace le risque de catastrophe nucléaire dans les eaux fragiles de l’ArctiqueAvec son fond plat et son absence de système de propulsion, c’est comme si on jetait une centrale nucléaire sur une palette en bois pour dériver dans les eaux les plus difficiles du monde”, s’inquiète par exemple Jan Haverkamp, expert nucléaire de Greenpeace.

Du côté russe, on assure pourtant que toutes les normes de sécurité “extrêmes” sont pleinement respectées, lui permettant assurément de faire face aux aléas climatiques très difficiles qui l’attend.

En cas de succès, Rosatom prévoit de multiplier ce type de structure dans les zones difficiles où les coûts d’installation sont exponentiels.

Source : Le Monde 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La “Fête des célibataires”, véritable mine d’or pour l’e-commerce chinois

Si cette fête singulière au sein de l’Empire du Milieu est destinée à apporter du réconfort aux personnes seules tous... Voir l'article

Berlin annonce l’ouverture d’une nouvelle centrale de charbon

Alors que l’Allemagne s’est engagée à abandonner le charbon en 2038 afin de se rapprocher des objectifs inhérents à l’Accord... Voir l'article

Climat : l’oncle Sam tourne définitivement le dos à l’Accord de Paris

Actée en 2017 par Donald Trump, la sortie américaine de l’Accord de Paris de 2015 (COP 21) est en entrée... Voir l'article

A Sotchi, la Russie acte son grand retour en Afrique

La Russie tente de se réimplanter en Afrique où elle accuse plusieurs longueurs de retard sur les Chinois et les... Voir l'article

  • Urgent

    La “Fête des célibataires”, véritable mine d’or pour l’e-commerce chinois

    Si cette fête singulière au sein de l’Empire du Milieu est destinée à apporter du réconfort aux personnes seules tous les 11 novembre, elle n’en... Voir l'article

    Berlin annonce l’ouverture d’une nouvelle centrale de charbon

    Alors que l’Allemagne s’est engagée à abandonner le charbon en 2038 afin de se rapprocher des objectifs inhérents à l’Accord de Paris (2015), Berlin a... Voir l'article

  • personnalites

    La formation des cadres, enjeu de la guerre économique

    ENTRETIEN. Officier des troupes de marine détaché auprès des Royal Marines britannique, Raphaël Chauvancy est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux problématiques de puissance et... Voir l'article

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

    Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs majeurs de l’échiquier international, il... Voir l'article