La corruption mondiale pèse près de 2000 milliards de dollars par an

Publication: 12/05/2016

En marge du sommet anti-corruption de Londres, le FMI a publié un rapport édifiant attestant que “les seuls versements de pots-de-vin représentent chaque année entre 1500 et 2000 milliards de dollars, soit près de 2% du PIB mondial.”

Le Fonds monétaire international estime même que ce fléau est loin de pouvoir être résorbé par les autorités mondiales, car “ce phénomène extraordinairement complexe a tendance à résister au temps.”

L’institution tire donc le signal d’alarme en soulignant que “les coûts économiques et sociaux de la corruption sont potentiellement plus élevés.” Pour étayer cet état de fait, le FMI indique qu’elle impacte l’économie de l’ensemble des pays, quels qu”ils soient, et cela sur de nombreux aspects.

La collecte des d’impôts en est dès lors l’une des premières victimes, indique le rapport qui met en avant la difficulté des gouvernements concernés à établir un système efficient “en raison notamment des fuites de capitaux, de la réticence des entreprises à investir ou encore du sentiment d’injustice – suscité par des scandales comme les Panama Papers – qui peut pousser les habitants à ne pas vouloir se soumettre aux prélèvements.”

Ainsi rajoute-t-il, “l’investissement public ou privé, dont le coût flambe avec les pots-de-vin, est freiné, mal orienté ou de mauvaise qualité. Le déficit se creuse et les À‰tats, qui souffrent d’une mauvaise réputation sur les places financières internationales, luttent pour se refinancer.”

Quant à l’environnement social, celui-ci s’en trouve fatalement dégradé. En conséquence, la pauvreté s’accentue, l’éducation et la santé s’affaiblissent : “Les pauvres sont affectés de manière disproportionnée parce qu’ils dépendent davantage de services publics rendus plus coûteux par la corruption”, martèle le document. Mais la corruption est en mesure de prendre une autre forme déplore le Fonds, puisque que les femmes peuvent être potentiellement touchées par la corruption sexuelle.

Enfin, le FMI conclut son rapport en encourageant tous les pays à davantage de transparence : “Sans des autorités efficaces (police, services d’enquête, procureurs et, au final, les tribunaux), même le plus robuste arsenal légal sera inopérant. “

Source : Le Figaro

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

  • Urgent

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article