Afghanistan : les talibans donnent le coup d’envoi de leur offensive de printemps

Publication: 12/04/2016

Bien que les combats aient perduré à travers tout le pays durant l’hiver, malgré la trêve de saison en vigueur, les talibans ont néanmoins déclaré, via un communiqué, le coup d’envoi de l’Opération Omari marquant le début des heurts du printemps.

Cette dernière a été nommée ainsi en l’honneur du mollah Omar, le fondateur du mouvement, dont la mort a été annoncée l’été dernier.

Le groupe a indiqué que de nombreux attentats-suicides menés par des “martyrs” allaient inlassablement  frapper les fiefs ennemis. A noter que les cibles privilégiées par les combattants djihadistes sont la police et l’armée afghanes considérées comme des larbins des troupes étrangères déployées sur place.

Ces derniers ont également précisé qu’ils allaient « s’attaquer aux 13 000 soldats de l’Otan présents sur le territoire afin de les démoraliser et de les forcer à quitter le pays. »

Cette décision intervient dans un climat diplomatique local plus que chaotique, alors que plusieurs pays (Afghanistan, Chine, USA, Pakistan) souhaitent fermement que l’organisation terroriste se joigne à la table des négociations pour relancer le processus de paix. Néanmoins, les djihadistes ont martelé qu’ils n’étudieraient cette alternative qu’à la seule condition que les soldats étrangers quittent le territoire.

Pour rappel, les hostilités ont déjà débutées puisque douze recrues de l’armée afghane ont péri, lundi 11 avril, dans un attentat-suicide revendiqué par les talibans dans l’Est.

Source : Romandie

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Diplomatie : saluée pour sa gestion de la crise sanitaire, la Corée du Sud s’émancipe

Nation historiquement coincée dans le giron de l’Empire chinois, puis colonie japonaise au tournant du XXème siècle et désormais fidèle... Voir l'article

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article