Face à la menace nord-coréenne, le Japon veut réorganiser sa défense

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, inquiet des positions russe et chinoise sur le dossier nord-coréen et le peu de sanctions économiques et militaires internationales prévues pour calmer les ardeurs de Pyongyang, souhaite renforcer la défense nationale.

« Personne d’autre ne vous protégera si vous n’avez pas l’état d’esprit de vous protéger vous-même », a-t-il martelé à l’approche d’une réunion au sommet du Conseil de sécurité de l’ONU portant sur les éventuelles sanctions à prendre contre le gouvernement de Kim Jong-Un.

L’intéressé a indiqué dans la foulée que Tokyo « prendrait toutes les mesures appropriées » pour contrer les agissements nord-coréens, à l’image du lancement récent d’un missile au dessus de l’archipel nippon. Un plan de défense à moyen terme a d’ailleurs été sollicité en ce sens.

Le Japon ne versera pas dans le nucléaire

S.Abe a également confirmé qu’une alliance de première ordre avec les Etats-Unis devenait « inévitable ».

Pour autant, les trois principes du non-nucléaire auxquels est soumis le Japon depuis la fin de la seconde guerre mondiale (ne pas produire, ne pas détenir ni avoir d’armes nucléaires sur son territoire) resteront quoi qu’il arrive toujours d’actualité.

Source : Japan FM

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.