Total inaugure une vaste plateforme pétrolière au large de l’Angola

Le géant hexagonal a inauguré récemment une gigantesque plateforme pétrolière à 260 kilomètres des côtes angolaises. Ce dispositif, capable de récupérer l’or noir à près de 3500 mètres de profondeur, est également en mesure de stocker 1 million de barils de brut. De quoi donner le sourire aux actionnaires de Total puisque l’exploitation devrait durer 20 ans.

Selon Capital, qui relaie l’information, « le Kaombo Norte » est susceptible de charger tous les 10 jours un pétrolier destiné à alimenter le marché international. Mais ce n’est pas tout, car ce dernier sera accompagné au printemps prochain par « le Kaombo Sul », dont la construction s’achève à Singapour. En conséquence, « les deux bateaux pourront extraire à terme 230 000 barils par jour. Soit l’équivalent de 13,5% de la demande française ».

Renouveler les réserves

Pour autant, si la localisation de la plateforme peut surprendre, étant donné la distance qui la sépare de toute civilisation, elle n’en reste pas moins classique à l’heure actuelle. Et pour cause,« 75% des découvertes (d’or noir) se font au large depuis 2010″, poursuit le média. « Et dans plus de la moitié des cas, dans des champs dits ultra-profonds à plus de 1500 mètres sous le niveau de la mer, situés pour la plupart au Brésil, dans le golfe du Mexique ou sur les côtes ouest de l’Afrique ».

Un investissement de 16 Mds$

Quant au coût de l’opération, celle-ci s’élève à 16 milliard de dollars et entre avec fracas dans les 10 chantiers les plus onéreux de l’histoire de la firme française. Pour information, le site comprend 59 puits répartis sur 800 kilomètres carrés, soit huit fois la surface de Paris (plus de 300 kilomètres d’oléoducs sous-marins).

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.