Pologne : des ministres limogés en vue d’un rapprochement avec l’UE

Publication: 11/01/2018

Varsovie a décidé de mettre dans l’ordre au sein de sa gouvernance avec le limogeage de plusieurs ministres clés. La Pologne espère ainsi raviver ses relations avec l’Union européenne au point mort suite à une reforme judiciaire controversée.

Les victimes du remaniement présidentiel sont le ministre de la Défense, Antoni Macierewicz, le chef de la diplomatie, Witold Waszczykowski, ainsi que les ministres en charge de la Santé, du Numérique et de l’Environnement.

Selon Ouest France, “la plupart des partants ont connu d’importants problèmes dans l’exercice de leurs fonctions. M. Macierewicz, par exemple, était entré en conflit ouvert avec le président, Andrzej Duda, en raison de profondes divergences sur la réforme des forces armées.

Quant à Witold Waszczykowski, ce dernier a dû faire face à la réélection de Donald Tusk, l’ex-Premier ministre libéral du pays, à la présidence du Conseil européen (la Pologne avait voté contre). Enfin, Jan Szyszko (Environnement) s’était embourbé dans une (polémique) internationale portant sur l’abattage des arbres dans la forêt de Bialowieza.”

En place depuis maintenant un mois, le nouveau chef du gouvernement, Mateusz Morawiecki, s’est ainsi porté garant d’un réchauffement de l’axe Varsovie-Bruxelles.

Il s’est d’ailleurs entretenu à ce sujet mardi avec Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne; entrevue au cours de laquelle le brûlant dossier judiciaire polonais a dû prendre une place prépondérante.

Source : Ouest France 

Article connexe :

Pologne : les milices civiles se mobilisent contre la menace russe

 

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

« Pour préserver notre indépendance économique, reconstruisons une politique industrielle »

ENTRETIEN – Dans La France vendue à la découpe (éditions de l’Artilleur/Toucan), une enquête qui fera date, Laurent Izard dresse... Voir l'article

TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins... Voir l'article

De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le... Voir l'article

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

  • Urgent

    « Pour préserver notre indépendance économique, reconstruisons une politique industrielle »

    ENTRETIEN – Dans La France vendue à la découpe (éditions de l’Artilleur/Toucan), une enquête qui fera date, Laurent Izard dresse le constat alarmant de trente... Voir l'article

    TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

    Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins naïve et plus offensive face... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article