DCNS souhaite agir en contentieux contre Coface sur le dossier Mistral

Le groupe industriel spécialisé dans l’industrie navale militaire n’exclut pas de lancer une procédure en contentieux contre l’expert en assurance-crédit internationale afin d’être indemnisé des coûts engendrés par l’annulation de la vente de deux bâtiments de surface et de projection de type Mistral à la Russie en raison de la crise ukrainienne.

DCNS a chiffré le préjudice à près de cent millions d’euros. Coface, qui gère pour le compte de l’À‰tat les garanties publiques destinées aux entreprises françaises exportatrices, est donc dans la ligne de mire d’Hervé Guillou, le président de la structure.

« Le président de la République a dit que ce serait une opération qui ne coûterait pas d’argent à l’industrie. Ce n’est pas encore le cas (…) Nous avons encore des discussions en cours avec le ministère des Finances pour nous faire rembourser jusqu’au dernier euro ce qu’ils nous doivent. On continue à faire valoir nos droits mais le sujet n’est pas réglé » a-t-il précisé.

Toutefois à ce jour, tous les fournisseurs du groupe naval ont été intégralement remboursés (660 millions d’euros pour STX, 80 millions pour Thales et 40 millions pour CNIM) relate La Tribune.

Source : La Tribune

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.