Oman : un excédent budgétaire de 2,9 milliards de dollars en 2022

Oman présente un excédent budgétaire de 2,9 milliards de dollars en 2022

Le petit sultanat du golfe Persique connaît un cru économique 2022 particulièrement fleurissant. Et pour cause, lors des neuf premiers mois de l’année, Oman présente un excédent budgétaire de 2,9 milliards de dollars, notamment grâce aux exportations de pétrole.

Selon Atalyar, qui relaie l’information, cette embellie diverge sensiblement du déficit de plus d’un milliard de rials accusé au cours de la même période l’année dernière. « Numériquement, il reflète une croissance de 43,4 % de l’économie omanaise, qui a permis au sultanat d’augmenter les dépenses publiques de 12,5 % et de 60 % des dépenses pour le développement de la nation. En outre, pour la première fois, l’État est sur le point d’enregistrer son premier excédent budgétaire annuel en dix ans, selon un rapport de Fitch Solutions. (La structure) estimant la croissance du PIB à 6,5 %, qui sera plus élevée dans les derniers mois de l’année en raison des prix de l’énergie« .

Concrètement, « à la fin du mois de septembre 2022, les revenus des hydrocarbures ont atteint plus de 21 milliards de dollars. Soit une augmentation de 51,9 % par rapport aux 13,78 milliards de dollars de l’année dernière », précise le média.

Oman mise aussi sur l’écotourisme

Pour rappel, Mascate a également décidé en 2018 de s’engouffrer dans le marché de l’écotourisme en offrant aux voyageurs la possibilité de visiter le sanctuaire de l’oryx blanc d’Arabie, un ongulé asiatique proche de l’antilope aussi prestigieux que recherché dans la région. Alors que les recettes issues de l’industrie pétrolière restent tributaires des cours mondiaux, le sultanat d’Oman diversifie logiquement ses investissements afin de pallier aux caprices conjoncturels.

C’est le cas notamment avec le tourisme écologique dont l’aura planétaire ne cesse de s’intensifier. Le gouvernement a donc ouvert au public le sanctuaire de cette espèce qui a, par le passé, frôlé l’extinction en raison de la forte valeur de ses cornes.

Articles en relation