Covid-19 : vers un coup de pouce de 800 M€ pour la Sécu

Publication: 10/11/2020

Afin de permettre aux établissements de santé de mieux appréhender la deuxième vague Covid, le gouvernement français souhaite rehausser de 800 millions d’euros l’objectif national des dépenses d’assurance maladie (Ondam). En ce sens, le Sénat a entamé hier l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021.

Un vœu pieu défendu par le ministre de la Santé, Olivier Véran, devant les Parlementaires :

“Le gouvernement propose de relever, par amendement, de 800 millions d’euros l’Ondam afin de couvrir les charges qui n’avaient pas encore été évaluées précisément lors de l’examen du texte à l’Assemblée nationale (…) Aucun établissement ne doit se priver d’un renfort humain (…) pour des raisons financières.”

De son côté, la majorité siégeant au sein de l’assemblée “s’inquiète de l’équilibre des comptes sociaux une fois la crise sanitaire passée”. Et pour cause, le gouffre de la Sécu, chiffré en juin à 52 milliards, est désormais évalué à 44,4 milliards en raison d’une récession moins profonde que prévu, souligne le site Public Sénat. C’était sans compter sur l’arrivée “en fanfare” de cette seconde vague.

Le dispositif

Le média explique que cette dernière révision à la hausse découle de l’augmentation du nombre de tests PCR et au déploiement des tests antigéniques, réalisés en ville (+300 millions d’euros) et dans les établissements de santé (+100 millions d’euros).

Parallèlement, les moyens des établissements et services pour personnes âgées bénéficient également d’une augmentation de 400 millions d’euros de façon à compenser les surcoûts et pertes de recettes liés à la reprise épidémique.

Enfin, O. Véran compte récompenser la mobilisation exceptionnelle des étudiants en santé. Ainsi, les étudiants en formation paramédicale mobilisés en renfort percevront une indemnisation exceptionnelle à hauteur de 550 euros par mois.

Un objectif de dépenses à ne pas dépasser 

Pour information, l’Ondam est un objectif de dépenses à ne pas dépasser en matière de soins de ville et d’hospitalisation dispensés dans les établissements privés ou publics, mais aussi dans les centres médico-sociaux.

Ce dernier a été créé par les ordonnances de 1996 et est est fixé chaque année par le Parlement, conformément aux dispositions de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS).

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Indonésie veut le Rafale

Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36... Voir l'article

Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes... Voir l'article

Les tentaculaires réseaux de Moukhtar Abliazov au Parlement européen

Judiciairement acculé par plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l’Ukraine ou la Russie, Moukhtar Abliazov jouit encore du statut... Voir l'article

248 études offrent un regard plus incisif sur l’impact de l’HCQ sur le traitement du Covid-19

Alors que des traitements peu coûteux tels que l’hydroxychloroquine + azithromycine ou encore l’ivermectine sont pour le moment totalement ignorés... Voir l'article

  • Urgent

    L’Indonésie veut le Rafale

    Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36 Rafale à la France. Mais... Voir l'article

    Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

    Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes », présents à Bangui, la... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    10 ans après la mort de Kadhafi en Libye : après lui, le Déluge ?

    Dix ans après le soulèvement populaire et la guerre civile, le chaos et les divisions règnent toujours en Libye. Malgré la constitution d’un gouvernement intérimaire... Voir l'article

    Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara pleinement mobilisé contre le terrorisme

    Alors que la cible géographique des attaques se déplace vers le golfe de Guinée, le président ivoirien affiche une combativité sans faille contre le terrorisme.... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article