La DGSI veut recruter 1200 personnes d’ici 5 ans

Publication: 10/11/2019

La Direction générale de la Sécurité intérieure, habituellement particulièrement discrète, a décidé de lancer une campagne de recrutement plus classique afin d’étoffer ses effectifs.

“Emboîtant le pas à sa cousine de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), la DGSI a décidé de faire connaître au grand public ses besoins en recrutement au moment où elle prévoit d’accroître ses effectifs de 1200 personnes d’ici 2022-2024”, relaie L’Express.

Un postulat confirmé par le patron de l’institution, Nicolas Lerner, via un communiqué :

“La DGSI est un service actif de police nationale et a vocation à le rester. Une part significative des recrutements supplémentaires a vocation à concerner des policiers de tout corps et de tout grade. Néanmoins l’évolution des menaces (terrorisme, cyber-attaque, contre-espionnage, protection des intérêts économiques de la France) justifie que nous diversifiions totalement les profils que nous recrutons. Analystes susceptibles d’interpréter les renseignements, ingénieurs et techniciens en informatique de tout niveau, spécialistes de la cryptologie, du big data, linguistes, spécialistes des relations internationales mais aussi juristes et spécialistes des RH : Il y a de la place pour tout le monde, pour tous les profils.”

L’intéressé a d’ailleurs insisté sur le fait que la DGSI se devait d’utiliser les mêmes méthodes de recrutement utilisées communément par les entreprises privées :

“Il est légitime que les services de l’État utilisent les mêmes armes, les mêmes outils que l’ensemble du secteur économique français. Y compris en termes de rémunérations. (Nous pouvons) rivaliser dans ce domaine pour attirer et fidéliser certains profils recherchés. Le métier du renseignement n’est pas réservé (seulement) aux autres.”

A lire aussi :

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Indonésie veut le Rafale

Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36... Voir l'article

Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes... Voir l'article

Les tentaculaires réseaux de Moukhtar Abliazov au Parlement européen

Judiciairement acculé par plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l’Ukraine ou la Russie, Moukhtar Abliazov jouit encore du statut... Voir l'article

248 études offrent un regard plus incisif sur l’impact de l’HCQ sur le traitement du Covid-19

Alors que des traitements peu coûteux tels que l’hydroxychloroquine + azithromycine ou encore l’ivermectine sont pour le moment totalement ignorés... Voir l'article

  • Urgent

    L’Indonésie veut le Rafale

    Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36 Rafale à la France. Mais... Voir l'article

    Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

    Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes », présents à Bangui, la... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    10 ans après la mort de Kadhafi en Libye : après lui, le Déluge ?

    Dix ans après le soulèvement populaire et la guerre civile, le chaos et les divisions règnent toujours en Libye. Malgré la constitution d’un gouvernement intérimaire... Voir l'article

    Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara pleinement mobilisé contre le terrorisme

    Alors que la cible géographique des attaques se déplace vers le golfe de Guinée, le président ivoirien affiche une combativité sans faille contre le terrorisme.... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article