Dénucléarisation : Kim Jong-un peu pressé de répondre aux attentes de Washington

Publication: 10/09/2018

Alors que le sommet de Singapour entre Donald Trump et Kim Jong-un a abouti le 12 juin dernier sur un accord de dénucléarisation complète de la péninsule coréenne, le dossier traînerait sensiblement en longueur.

Et pour cause, si la célébration du 70 ème anniversaire de la fondation du régime nord-coréen s’est déroulée dimanche dans la capitale sans déploiement de missiles – et cela pour le plus grand plaisir de Donald Trump – “de très ­récentes photos satellites indiquent (au contraire) que les abris et parkings réservés au matériel militaire sur les sites de répétition du défilé sont bien plus nombreux que les années précédentes”, souligne le site spécialisé, 38 North.

Pire, Kim Jong-un chercherait parallèlement à se renforcer car “(d’autres clichés) récents montrent non seulement que les opérations se poursuivent actuellement à Yongbyon – le principal site nucléaire national – mais aussi que le Nord y mène des travaux sur les infrastructures”.

Un démantèlement en question 

En conséquence, “il n’y a quasiment aucune preuve, trois mois après le sommet de Singapour, que Pyongyang s’apprête à entamer un démantèlement de son arsenal nucléaire dans le temps qui lui est imparti*”, soutient de son côté l’ancien négociateur américain pour la Corée du Nord, Christopher Hill, pour la revue Foreign Affairs.

Pour rappel, « Tourner la page du passé » était le leitmotiv de cette rencontre plus qu’attendue entre le locataire de la Maison Blanche et le maréchal nord-coréen. Néanmoins, comme le relaie l’Obs, “le texte final, tenant (seulement) sur une page, reste très vague dans ses formulations, y compris en termes de calendrier. Et (se borne) à reprendre de précédents engagements de Pyongyang, jamais mis en œuvre, sans préciser que la dénucléarisation doit être vérifiable et irréversible, comme le réclamaient les Etats-Unis avant le sommet”.

*Mike Pompeo, le chef de la diplomatie US, a laissé entendre que ce programme pourrait prendre deux ans.

Source : Le JDD

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format... Voir l'article

Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi... Voir l'article

Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième... Voir l'article

L’application WhatsApp encore frappée par les hackers

La très populaire application de messagerie, WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde), a subi récemment une cyber-attaque majeure. Une... Voir l'article

  • Urgent

    Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

    La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format classique de 32 équipes. Le... Voir l'article

    Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

    Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi de déserter le territoire depuis... Voir l'article

  • personnalites

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article

    Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

    Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez el-Sarraj, afin de faire... Voir l'article

    Des élections législatives incertaines au Bénin

    Le Bénin de Patrice Talon traverse une crise politique sans précédent. Pour la première fois depuis trente ans, l’opposition béninoise ne présentera aucune liste aux... Voir l'article