Charlie Hebdo : les juges demandent la levée du secret-défense

La surveillance de la DGSI remise en cause ?
La surveillance de la DGSI remise en cause ?

Les juges d’instruction en charge des attentats parisiens de janvier (Charlie Hebdo, Montrouge, Hyper Cacher : 17 morts) ont demandé la levée du secret-défense des actes d’enquête effectués par la DGSI sur les frères Kouachi et Amedy Coulibaly avant qu’ils ne passent pas à l’action, relate le Monde. Ces derniers étaient connus pour leur appartenance à l’islamisme radicale et leur surveillance laisse planer nombre de zones d’ombre.

Cette promesse des magistrats a été faîte aux 33 personnes et associations qui se sont portées parties civiles dans ce dossier brûlant, le 19 mai dernier, lors d’une réunion au palais de justice de Paris. Les trois juges d’instruction ont annoncé à cette occasion leurs investigations à venir. Des dysfonctionnements dans la surveillance présumée des meurtriers par la Direction générale de la sécurité intérieure pourraient ainsi être révélés au grand jour.

La demande a été réceptionnée début juillet par le ministère de l’Intérieur. Le porte-parole de l’Institution, Pierre-Henri Brandet a précisé que « les éléments correspondants de la DGSI vont être communiqués à la commission consultative du secret de la défense nationale afin qu’elle se prononce sur leur déclassification, selon la procédure habituelle. »

Source : Le Monde

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.