Crise ukrainienne : l’inflation plonge 71 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté

Crise ukrainienne : l'inflation plonge 71 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté

Selon un rapport de l’ONU – relayé par le média écossais, The Herald – 71 millions de personnes supplémentaires dans le monde vivent désormais dans la pauvreté. Et cela, en raison de la flambée des prix des denrées alimentaires et de l’énergie qui ont grimpé dans les semaines qui ont suivi l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) estime en effet que 51,6 millions de personnes supplémentaires sont tombées dans la pauvreté au cours des trois premiers mois après la guerre; Ces derniers vivant avec 1,90 dollar par jour ou moins. Parallèlement, 20 millions de personnes de plus ont glissé sous le seuil de pauvreté de 3,20 dollars quotidiens.

Dans les pays à faible revenu, les familles dépensent ainsi 42 % du revenu de leur ménage pour se nourrir. Du côté des pays occidentaux, les sanctions envers la Russie ont engendré un bond important du prix du carburant et des denrées alimentaires de base comme le blé, le sucre et l’huile de cuisson. Les ports bloqués de l’Ukraine et l’incapacité de Kiev à exporter des céréales vers les pays à faible revenu ont également aggravé la situation, plongeant rapidement des dizaines de millions de personnes dans la pauvreté.

Un conflit ukrainien plus impactant que la pandémie Covid

« L’impact sur le coût de la vie est presque sans précédent depuis une génération… et c’est pourquoi il est si grave », a déclaré l’administrateur du PNUD, Achim Steiner, lors du lancement du rapport. « La vitesse à laquelle ce nombre de personnes a connu la pauvreté a dépassé la douleur économique ressentie au plus fort de la pandémie ».

Certains des Etats les plus durement touchés par l’inflation sont Haïti, l’Argentine, l’Égypte, l’Irak, la Turquie, les Philippines, le Rwanda, le Soudan, le Kenya, le Sri Lanka et l’Ouzbékistan. Dans des pays comme l’Afghanistan, l’Éthiopie, le Mali, le Nigéria et le Yémen, les effets de l’inflation sont d’ailleurs encore plus durs.

Pour rappel, le nombre total de personnes vivant dans la pauvreté ou vulnérables à ce fléau s’élève à plus de cinq milliards. Soit un peu moins de 70 % de la population planétaire.

Articles en relation