Iran : Téhéran impose un taux de change fixe au dollar

Publication: 10/04/2018

En raison d’une menace grandissante pesant sur le rial – mal en point sur les marchés internationaux – Téhéran a décidé d’imposer sur son territoire un taux de change fixe au dollar à 42 000 rials contre 58 650 sur le marché libre. 

“A ce taux, les besoins en devises de toutes les tranches de la population seront assurés par la banque centrale, les bureaux de change et les banques. Et cela, sous la supervision de la banque centrale”, a ainsi déclaré hier le gouvernement iranien.

Ce dernier se veut d’ailleurs très ferme dans ce dossier : “Nous ne reconnaissons aucun autre taux de change, et à partir de mardi, nous considérerons comme de la contrebande tout autre taux sur le marché”, a ajouté le vice-président, Eshagh Jahangiri.

La spéculation menace le rial

Pour rappel, la monnaie locale a perdu en six mois plus de 30% de sa valeur face à la devise US. Cette chute vertigineuse s’expliquant majoritairement par les menaces que laisse planer Donald Trump sur un possible retrait de Washington de l’Accord de Vienne.

Il est d’ailleurs important de noter que le locataire de la Maison Blanche ne clarifiera pas sa position sur ce point avant le mois de mai prochain. La spéculation s’apparente donc comme l’ennemi numéro un du rial actuellement alors que parallèlement les bases économiques iraniennes restent stables selon les analystes.

Source : Le Figaro

Article connexe : 

Gaz : Total ne veut pas renoncer au marché iranien

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.



Dans la même catégorie

Le Qatar et les États-Unis amplifient leur coopération militaire

Doha et Washington travaillent sur des projets d’agrandissement de la base aérienne d’al-Udeid, sur laquelle sont stationnés 10 000 militaires américains.... View Article

Réchauffement climatique : plusieurs pays inhabitables dès 2070

Une récente étude du célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT) affirme que plusieurs zones de la planète deviendront hostiles à l’homme dès... View Article

Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère... View Article

Scandale de surfacturation : le gouvernement d’IBK persiste et signe

Alors que le président sortant, Ibrahim Boubacar Keita (IBK), affrontera l’opposant Soumaïla Cissé, au second tour de l’élection présidentielle malienne,... View Article

  • Urgent

    Réchauffement climatique : plusieurs pays inhabitables dès 2070

    Une récente étude du célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT) affirme que plusieurs zones de la planète deviendront hostiles à l’homme dès 2070. En cause, l’augmentation progressive... View Article

    Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

    Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère russe des Affaires étrangères, chargé... View Article

  • personnalites

    Steven Seagal chargé de renforcer les liens humanitaires russo-américains

    Le célèbre acteur américain, Steven Seagal, détenteur de la nationalité russe depuis 2016, a obtenu le poste d’émissaire du ministère russe des Affaires étrangères, chargé... View Article

    Donald Trump est-il passé maître en matière de désinformation ?

    La stratégie de Donald Trump serait-elle placée sous le signe de la désinformation ? C’est en tout cas ce qu’affirme le Washington Post qui a... View Article

    Le cas de l’Afghane, Taibeh Abbasi, fait débat en Norvège

    Alors que l’Afghanistan brille toujours par son insécurité chronique, les civils ayant réussi à fuir la violence et à rejoindre un pays plus sûr sont... View Article