Inde/Dassault : les Etats-Unis peuvent-ils faire capoter la vente du Rafale ?

Publication: 10/04/2016

Selon des informations rapportées par le site l’Usine Nouvelle, Boeing et Lockheed Martin auraient proposé aux autorités indiennes une alternative au Rafale axée largement sur le “Make in India”.

Si Paris et New Delhi poursuivent les discussions autour de la vente du Rafale, certains points doivent toutefois encore être éclaircis. C’est le cas de la part du contrat réalisée sur le sol indien et les compensations financières dont pourrait bénéficier le géant asiatique qui restent, à ce jour, encore obscures.

Dans le cadre d’un marché d’envergure, le gouvernement indien impose en effet aux entreprises étrangères de favoriser au maximum l’économie locale. Et c’est bien dans cette brèche que les deux géants américains de l’aéronautique souhaitent s’engouffrer afin de remporter cette juteuse opportunité sur le fil, et cela, au nez et à la barbe de Dassault Aviation.

Le média français révèle en effet que « des hauts responsables du ministère de la Défense indien auraient rencontré, mardi 5 avril, des responsables de Boeing et Lockheed Martin pour leur proposer de produire localement le F 16 ‘Super Viper’ et le F/ A 18 ‘Super Hornet’ personnalisé pour les besoins de l’Indian Air Force. » Il s’agit donc d’une véritable aubaine pour l’Inde qui cherche à faire baisser les prix du Rafale dans une fourchette allant de 10 à 20%.

D’après le Monde, la dernière offre soumise par Dassault est évaluée à 11,6 milliards d’euros. Le groupe hexagonal serait néanmoins “fortement invité” par New Delhi à réinvestir la moitié du contrat dans des « offsets »; une opération jugée délicate et complexe par l’entreprise, peu enclin dans un contrat d’une telle ampleur, à faire confiance à une industrie indienne de la défense encore à un stade embryonnaire.

Sources : Usine Nouvelle et Le Monde

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

  • Urgent

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article