Israël suspend le permis de voyage du ministre palestinien des Affaires étrangères

Israël suspend le permis de voyage du ministre palestinien des Affaires étrangères

Israël a révoqué le permis de voyage du ministre palestinien des Affaires étrangères. Cet évènement intervient après l’annonce par le nouveau gouvernement radical, mené par Benjamin Netanyahou, d’une série de mesures punitives contre les Palestiniens.

Riad Malki a déclaré dans un communiqué qu’il revenait du Brésil lorsque Israël a suspendu son permis de voyage. Ce titre diplomatique permet en effet aux hauts responsables palestiniens de voyager facilement à l’intérieur et à l’extérieur de la Cisjordanie occupée, contrairement à la population locale.

Dans les faits, Tel Aviv a approuvé vendredi des mesures visant à pénaliser les Palestiniens pour avoir poussé la plus haute instance judiciaire de l’ONU à donner son avis sur l’occupation israélienne. La décision met en évidence la ligne dure que le nouveau gouvernement israélien adopte déjà envers les Palestiniens. Et cela, quelques jours seulement après son entrée en fonction, relaie The Guardian.

La Palestine exhorte la communauté internationale à ne pas reconnaître le nouveau gouvernement Netanyahou

Pour rappel, après avoir été chassé du pouvoir en juin 2021 par une coalition hétéroclite, Benjamin Netanyahou avait promis un retour aux affaires en s’alliant à l’extrême droite. C’est désormais chose faite avec ce gouvernement qui n’est autre que le plus à droite de l’histoire du pays, Ce dernier souhaite ainsi étendre le contrôle d’Israël sur la Cisjordanie, que les Palestiniens revendiquent pour un futur État.

Articles en relation