Irak : l’Etat islamique utilise désormais des “vaches kamikazes”

Publication: 09/09/2019

Considérablement affaiblies par plusieurs années d’affrontements, les troupes de l’Etat islamique stationnées en Irak tentent toujours de semer le chaos sur le territoire. Et parfois de manière étonnante.

Comme le révèle Slate, l’organisation utilise en effet des animaux pour procéder à des attentats, faute de martyrs suffisants pour “faire le sale boulot”.

Et pour cause, “les résidents du village d’Al Islah ont récemment remarqué un phénomène étrange : des vaches avec des gilets explosifs. Alors que les deux animaux s’approchaient de plusieurs maisons, les bombes ont alors détonné à distance. Selon le porte-parole de la police de la province, seules les vaches ont été tuées et les demeures endommagées. Mais l’attaque n’a (heureusement) pas fait de blessé”.

Ce mode opératoire est d’autant plus surprenant que les vaches coûtent très chères dans ce pays meurtri par la guerre civile, à savoir plus de 1000 euros. Selon toute vraisemblance, ces “mammifères” proviendraient de villages soutenant le groupe djihadiste, confirme le média.

Qui précise toutefois que “l’utilisation d’animaux pour effectuer des attentats suicides n’est pas un phénomène nouveau, (puisque) des membres d’Al-Qaïda avaient (déjà) placé des bombes dans du bétail mort de 2003 à 2009 (sur le territoire)”.

Article connexe :

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement... Voir l'article

Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère... Voir l'article

Diplomatie : saluée pour sa gestion de la crise sanitaire, la Corée du Sud s’émancipe

Nation historiquement coincée dans le giron de l’Empire chinois, puis colonie japonaise au tournant du XXème siècle et désormais fidèle... Voir l'article

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

  • Urgent

    Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

    A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement tendue en Côte d’Ivoire. Après... Voir l'article

    Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

    C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère et que les auditions des... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

    A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement tendue en Côte d’Ivoire. Après... Voir l'article

    Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

    C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère et que les auditions des... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article