Les Saoudiennes autorisées à quitter le territoire de leur propre chef

Publication: 09/08/2019

Riyad a annoncé jeudi 1er août que les Saoudiennes de plus de 21 ans pourront prochainement quitter le territoire sans avoir obtenu au préalable l’accord d’un membre masculin de leur famille (mari, père, frère..). Ces dernières bénéficieront d’ailleurs rapidement de leur propre visa.

Cette décision est le fruit de la politique récente mise en place par le sulfureux prince, Mohammed ben Salman, en faveur des femmes. Et pour cause, la société saoudienne souffre toujours d’une image terrible à l’international sur le dossier des droits du “sexe faible”.

Depuis quelques années, le royaume multiplie en effet les avancées crédibles sur cette “encombrante” problématique. Ainsi, les Saoudiennes peuvent se présenter aux élections municipales depuis décembre 2015. Un dispositif qui comporte toutefois une faille dérangeante puisque les heureuses élues doivent encore être représentées par un homme lors des différents conseils.

En décembre 2017, cette fois, “MBS” a franchi un autre cap d’envergure en autorisant les femmes à prendre le volant à partir de juin 2018. Mieux, ces dernières peuvent à présent postuler pour des postes de pilotes, co-pilotes et d’hôtesses de l’air. Ou encore s’inscrire dans la vie culturelle locale en faisant du théâtre ou en allant au stade.

Ces initiatives en appellent-elles d’autres ?

A suivre…

Article connexe :

Arabie saoudite : Riyad nomme une femme ambassadrice aux USA

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins... Voir l'article

De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le... Voir l'article

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

  • Urgent

    TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

    Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins naïve et plus offensive face... Voir l'article

    De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

    L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le nouveau contrat de marquage fiscal... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article