L’Arabie Saoudite publie une liste des organisations terroristes soutenues par le Qatar

Publication: 09/06/2017

Alors que la relation diplomatique entre Riyad et Doha semble consommée, l’Arabie Saoudite et ses alliés ne lâchent pas leur étreinte médiatique et continue de charger le Qatar sur ses relations tumultueuses avec la sphère terroriste. 

En atteste la dernière salve en date saoudienne : la publication vendredi 9 juin d’une liste exhaustive (59 personnes et 12 entités) justifiant du double jeu opéré par Doha sur l’échiquier international. Et cela via un communiqué signé de la main de l’Arabie Saoudite mais aussi des Émirats, de Bahreïn, et de l’Égypte.

Les personnes et les organisations figurant sur cette liste sont liées au Qatar et sont au service d’un programme politique suspect du Qatar. Cela démontre que Doha affirme d’un côté lutter contre le terrorisme alors que d’un autre il soutient, finance et héberge des organisations terroristes (…) (Quant à nous), nous ne ménageront pas nos efforts pour les pourchasser.”

Selon le site des Echos, le document “contient au moins deux noms, déjà cités au plan international, comme étant des financeurs du terrorisme et contre lesquels le Qatar a (déjà) pris des mesures (…) Parmi les Qataris désignés sur cette liste, figurent des personnes ou des organisations originaires d’Égypte, de Bahreïn ou de la Libye. Mais aussi des groupes terroristes et sectaires cherchant à déstabiliser la région, parmi eux les Frères musulmans, Daesch et Al-Qaïda.”

Pour rappel, Riyad voit d’un très mauvais œil le rapprochement opéré par le Qatar et l’Iran, ennemi héréditaire de l’Arabie Saoudite.

Le gouvernement saoudien espère donc faire fléchir Doha sur ce dossier par l’intermédiaire d’une campagne médiatique intense et de multiples restrictions (aériennes, frontalières, économiques..).

Doha reste inflexible

Du côté des autorités qataries, la communication n’évolue guère puisque le petit État gazier nie automatiquement en bloc toutes ces allégations :

“Personne n’a le droit d’intervenir dans notre politique étrangère”, a d’ailleurs martelé le Cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, qui a confirmé que le Qatar “tiendrait éternellement” malgré les pressions de son voisin.

Ce dernier a également indiqué que le pays ne stopperait pas ses livraisons de gaz auprès des EAU.

Source : Les Echos

 

 

 

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

« Pour préserver notre indépendance économique, reconstruisons une politique industrielle »

ENTRETIEN – Dans La France vendue à la découpe (éditions de l’Artilleur/Toucan), une enquête qui fera date, Laurent Izard dresse... Voir l'article

TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins... Voir l'article

De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le... Voir l'article

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

  • Urgent

    « Pour préserver notre indépendance économique, reconstruisons une politique industrielle »

    ENTRETIEN – Dans La France vendue à la découpe (éditions de l’Artilleur/Toucan), une enquête qui fera date, Laurent Izard dresse le constat alarmant de trente... Voir l'article

    TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

    Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins naïve et plus offensive face... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article