L’Arabie Saoudite publie une liste des organisations terroristes soutenues par le Qatar

Publication: 09/06/2017

Alors que la relation diplomatique entre Riyad et Doha semble consommée, l’Arabie Saoudite et ses alliés ne lâchent pas leur étreinte médiatique et continue de charger le Qatar sur ses relations tumultueuses avec la sphère terroriste. 

En atteste la dernière salve en date saoudienne : la publication vendredi 9 juin d’une liste exhaustive (59 personnes et 12 entités) justifiant du double jeu opéré par Doha sur l’échiquier international. Et cela via un communiqué signé de la main de l’Arabie Saoudite mais aussi des Émirats, de Bahreïn, et de l’Égypte.

Les personnes et les organisations figurant sur cette liste sont liées au Qatar et sont au service d’un programme politique suspect du Qatar. Cela démontre que Doha affirme d’un côté lutter contre le terrorisme alors que d’un autre il soutient, finance et héberge des organisations terroristes (…) (Quant à nous), nous ne ménageront pas nos efforts pour les pourchasser.”

Selon le site des Echos, le document “contient au moins deux noms, déjà cités au plan international, comme étant des financeurs du terrorisme et contre lesquels le Qatar a (déjà) pris des mesures (…) Parmi les Qataris désignés sur cette liste, figurent des personnes ou des organisations originaires d’Égypte, de Bahreïn ou de la Libye. Mais aussi des groupes terroristes et sectaires cherchant à déstabiliser la région, parmi eux les Frères musulmans, Daesch et Al-Qaïda.”

Pour rappel, Riyad voit d’un très mauvais œil le rapprochement opéré par le Qatar et l’Iran, ennemi héréditaire de l’Arabie Saoudite.

Le gouvernement saoudien espère donc faire fléchir Doha sur ce dossier par l’intermédiaire d’une campagne médiatique intense et de multiples restrictions (aériennes, frontalières, économiques..).

Doha reste inflexible

Du côté des autorités qataries, la communication n’évolue guère puisque le petit État gazier nie automatiquement en bloc toutes ces allégations :

“Personne n’a le droit d’intervenir dans notre politique étrangère”, a d’ailleurs martelé le Cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, qui a confirmé que le Qatar “tiendrait éternellement” malgré les pressions de son voisin.

Ce dernier a également indiqué que le pays ne stopperait pas ses livraisons de gaz auprès des EAU.

Source : Les Echos

 

 

 

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La France donne un coup de pouce financier au Tchad

Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique.... Voir l'article

Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le... Voir l'article

Finlande : le réacteur Olkiluoto-3 d’Areva encore retardé ?

Après plus de 10 ans de retard, la production régulière du réacteur nucléaire finlandais de type EPR Olkiluoto-3 (OL3), réalisé par le... Voir l'article

Soudan du Sud : Gazprom exploitera quatre blocs pétroliers

Gazprom Neft, le troisième producteur d’huile de Russie et filiale de Gazprom, a signé un protocole d’accord avec le gouvernement du... Voir l'article

  • Urgent

    La France donne un coup de pouce financier au Tchad

    Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique. Le locataire de l’Elysée a... Voir l'article

    Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

    Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le ton en sanctionnant trois hauts... Voir l'article

  • personnalites

    D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article

    Laurent Gbagbo au cœur des élections sénatoriales dans le Mississippi

    Dans le Mississippi, les « miterms » n’ont pas dit leur dernier mot : un dernier poste de sénateur reste encore à pourvoir. Alors que le second tour... Voir l'article

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article