France : la fin de l’opération Sentinelle prévue pour 2017 ?

Publication: 09/06/2016

Le dispositif, destiné à protéger les sites sensibles du pays suite à l’attentat contre la rédaction de Charlie en janvier 2015, pourrait être abandonné l’année prochaine, indique une source proche du ministère de la Défense.

« Il n’y a pas d’opération militaire à laquelle il ne faille pas, un jour, mettre un terme. Plus on se place dans la durée, plus les risques de contournement et la vulnérabilité augmentent », a-t-elle précisé à nos confrères du Figaro.

Le déploiement de milliers de militaires dans l’Hexagone ferait en effet l’objet d’une large réflexion au sommet de l’Etat. Dans un premier temps, la fin de l’opération Sangaris en Centrafrique devait permettre à l’armée de Terre de renforcer ses effectifs sur le territoire français à hauteur de 900 hommes supplémentaires.

Leur nombre était également appelé à se restreindre à 7500 hommes lorsque la menace djihadiste passerait sous contrôle. Toutefois, “Sentinelle” pourrait disparaitre plus vite que prévu.

L’Euro ferait ainsi office “de dernière véritable répétition” avec un contingent poussé à son maximum (10 000 hommes).  A noter que ces chiffres avaient déjà été atteints après les attaques du 13 novembre dernier à Paris et bien sûr suite à la tragédie liée à Charlie.

Pour un responsable militaire, cité sous couvert d’anonymat, cette option extrêmement flexible ne peut guère perdurer dans le temps :  « Ce n’est pas possible de continuer avec un système dans lequel autant d’hommes sont engagés », a-t-il martelé, excluant un simple reformatage à la baisse post Euro.

Une situation très controversée donc, alors que la lutte antiterroriste est habituellement dévolue aux forces de sécurité (police, gendarmerie). Ce dispositif souffre parallèlement de lourdes critiques au sein même de l’Armée, dont certains responsables regrettent que la mobilisation prennent actuellement le dessus au détriment de l’entraînement.

Le média conclut d’ailleurs de manière plus qu’équivoque : “Il apparaît de moins en moins probable que l’opération militaire sur le «TN» survive à l’échéance présidentielle de mai 2017.”

Sources : Le Figaro et BFM

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7... Voir l'article

  • Urgent

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

    Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à Moscou d’assurer l’indépendance de son... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article