USA : Twitter refuse que les autorités utilisent un logiciel d’analyse des messages

Le géant de la communication s’est fermement opposé à l’utilisation d’un logiciel d’analyse des messages postés sur son site par les autorités américaines qui comptaient s’en servir pour lutter contre le terrorisme.

Selon le Wall Street Journal, il s’agirait du programme Dataminr créé par une structure dont Twitter détient 5% des parts. Cette dernière est pourtant la seule entreprise que Twitter autorise à avoir accès à l’ensemble des messages postés sur son site. A noter que Dataminr travaille parallèlement main dans la main avec d’autres médias.

Le WSJ rapporte dans la foulée, citant une source proche du dossier, que Twitter a expressément demandé à ce qu’il ne soit plus mis à la disposition des services de renseignement. Une annonce que le gouvernement local ne digèrerait pas, étant donné que ce dispositif aurait, entre autre, permis d’identifier des risques d’attentats à Paris peu avant le 13 novembre, et à Bruxelles en amont de la tragédie du 22 mars dernier.

Source : La Libre

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.