Soudan du Sud : Washington milite pour un embargo sur les armes

Publication: 09/03/2018

Lassés par le manque de résultats obtenus dans le processus de paix au Soudan du Sud, les Etats-Unis ont présenté mercredi devant le Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution visant à mettre en place un embargo sur les armes à destination de ce pays ravagé par les luttes intestines

Selon Washington, la guerre civile qui frappe depuis 2013 le Soudan du Sud ne doit pas être entretenue par le commerce international des armes. Ce juteux mécanisme entrave en effet toute velléité de paix dans l’écueil nourri par le conflit opposant le président, Salva Kiir, et son ancien vice-président, Riek Machar.

Concrètement, “le projet demande la fin de quatre ans de conflit et exige des belligérants le respect des trois accords de cessez-le-feu convenus depuis juillet 2016”, relaie Le Journal de Montréal.

Moscou et Pékin opposés à l’embargo

Quant au Conseil, dont la décision pourrait être bloquée par un veto russe et chinois, ce dernier “fait part de son intention d’adopter toute les mesures nécessaires, y compris un embargo sur les armes, afin d’empêcher les parties de se procurer armes et munitions, de façon à ce que le processus de paix puisse se poursuivre”.

Pour rappel,  41 hauts responsables sud-soudanais sont suspectés par les organes onusiens de s’être rendus coupables durant cette période de crimes de guerre, à l’image de viols et de meurtres à caractère ethnique. Des poursuites pour crimes contre l’humanité pourraient donc prochainement êtres enclenchées à leur encontre.

Source : Le Journal de Montréal

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

Le Liban prêt à se tourner vers le commerce du cannabis thérapeutique

Face au succès rencontré par le cannabis thérapeutique dans le monde, et particulièrement en Amérique du Nord, le Liban envisage... Voir l'article

  • Urgent

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

    L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des statistiques sur les locations de... Voir l'article

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article