Soudan du Sud : Washington milite pour un embargo sur les armes

Publication: 09/03/2018

Lassés par le manque de résultats obtenus dans le processus de paix au Soudan du Sud, les Etats-Unis ont présenté mercredi devant le Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution visant à mettre en place un embargo sur les armes à destination de ce pays ravagé par les luttes intestines

Selon Washington, la guerre civile qui frappe depuis 2013 le Soudan du Sud ne doit pas être entretenue par le commerce international des armes. Ce juteux mécanisme entrave en effet toute velléité de paix dans l’écueil nourri par le conflit opposant le président, Salva Kiir, et son ancien vice-président, Riek Machar.

Concrètement, “le projet demande la fin de quatre ans de conflit et exige des belligérants le respect des trois accords de cessez-le-feu convenus depuis juillet 2016”, relaie Le Journal de Montréal.

Moscou et Pékin opposés à l’embargo

Quant au Conseil, dont la décision pourrait être bloquée par un veto russe et chinois, ce dernier “fait part de son intention d’adopter toute les mesures nécessaires, y compris un embargo sur les armes, afin d’empêcher les parties de se procurer armes et munitions, de façon à ce que le processus de paix puisse se poursuivre”.

Pour rappel,  41 hauts responsables sud-soudanais sont suspectés par les organes onusiens de s’être rendus coupables durant cette période de crimes de guerre, à l’image de viols et de meurtres à caractère ethnique. Des poursuites pour crimes contre l’humanité pourraient donc prochainement êtres enclenchées à leur encontre.

Source : Le Journal de Montréal

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Indonésie veut le Rafale

Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36... Voir l'article

Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes... Voir l'article

Les tentaculaires réseaux de Moukhtar Abliazov au Parlement européen

Judiciairement acculé par plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l’Ukraine ou la Russie, Moukhtar Abliazov jouit encore du statut... Voir l'article

248 études offrent un regard plus incisif sur l’impact de l’HCQ sur le traitement du Covid-19

Alors que des traitements peu coûteux tels que l’hydroxychloroquine + azithromycine ou encore l’ivermectine sont pour le moment totalement ignorés... Voir l'article

  • Urgent

    L’Indonésie veut le Rafale

    Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36 Rafale à la France. Mais... Voir l'article

    Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

    Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes », présents à Bangui, la... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    10 ans après la mort de Kadhafi en Libye : après lui, le Déluge ?

    Dix ans après le soulèvement populaire et la guerre civile, le chaos et les divisions règnent toujours en Libye. Malgré la constitution d’un gouvernement intérimaire... Voir l'article

    Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara pleinement mobilisé contre le terrorisme

    Alors que la cible géographique des attaques se déplace vers le golfe de Guinée, le président ivoirien affiche une combativité sans faille contre le terrorisme.... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article