Corée du Nord : Pyongyang menace Washington et Séoul de frappes nucléaires aveugles

Publication: 09/03/2016

Alors que les sanctions de la communauté internationale se multiplient à l’égard de Pyongyang, le leader nord-coréen,  Kim Jong-Un, a donné une nouvelle dimension au programme nucléaire de son pays en menaçant directement les Etats-Unis et son voisin du Sud, d’attaques préventives.

« Nous devons être toujours prêts, à chaque instant, à utiliser notre arsenal nucléaire ». Les mots de ce dernier ne laissent place à aucun interprétation. Cette réaction fait écho aux nouvelles manœuvres militaires décidées par Washington et Séoul à l’encontre de la Corée du Nord, et cela à partir du lundi 7 mars 2016.

Kim Jong-Un considère en effet que la situation diplomatique sur la Péninsule a atteint un degré de « détérioration inacceptable » et qu’en conséquence sa stratégie militaire s’adapterait à cet état de fait.

Pour rappel, le conseil de sécurité de l’ONU a adopté à l’unanimité, mercredi 2 mars, un texte qui alourdit de manière significative les sanctions contre la République populaire démocratique de Corée. Les nations membres de l’Organisation internationale sont dès lors tenues d’inspecter toutes les marchandises en provenance ou à destination de la Corée du Nord et devront interdire l’accès à leurs ports à tout navire suspecté de transporter des cargaisons illicites.

Le texte leur impose également de restreindre de façon significative les exportations de charbon, de fer et de minerai de fer sauf si les revenus générés sont utilisés pour la subsistance de la population nord-coréenne, souligne Le Monde.

Le 6 janvier dernier, Pyongyang avait annoncé le succès d’un test d’une bombe thermonucléaire. Les autorités locales avaient toutefois précisé que la bombe H utilisée était « miniaturisée. » Le Monde soulignait alors qu’il s’agissait « du quatrième test nucléaire mené par le régime depuis 2006, et la première utilisation de ce type de bombe, bien plus puissantes que les bombes A utilisées jusqu’à présent par ce pays, qui recourent à la fission générée par les seuls uranium ou plutonium. »

Source : Le Figaro et Le Monde

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle... Voir l'article

Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter... Voir l'article

Le traité de 25 ans entre l’Iran et la Chine inquiète les Etats-Unis

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a signé une coopération stratégique d’une durée de 25 ans avec son... Voir l'article

Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la... Voir l'article

  • Urgent

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

    La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter la libre circulation des citoyens... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article