Turquie : Ankara accorde le droit de travailler aux migrants syriens

Alors que plus de 30 000 migrants syriens fuyant Alep stationnent actuellement à la frontière turque, le président Recep Erdogan a annoncé que le pays serait susceptible de les accueillir à court terme. Cependant, l’UE fait actuellement pression sur Ankara afin que les réfugiés puissent légalement travailler sur son territoire.

Les autorités locales ont donc annoncé, à l’occasion de la visite dans la capitale turque de la chancelière allemande, Angela Merkel, la création d’un fond de trois milliards d’euros afin de répondre aux exigences européennes sur ce dossier. Cette dernière craint en effet une vague massive de migrants vers l’Europe et en particulier vers la Grèce.

Le Premier ministre, Ahmet Davutoglu, a précisé que « l’UE recevrait dès la semaine prochaine des propositions de projets en ce sens. » 

Pour le juriste, Lami Tokuzlu, basé l’Université de Bilgi, l’octroi de permis de travail aux réfugiés syriens correspond dès lors « à une avancée majeure leur permettant de s’intégrer et de croire en un avenir en Turquie (…) Mais pour être efficace, il va falloir multiplier les contrôles et punir les employeurs qui ne respectent pas les règles. »

Source : Le Temps 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.