Emmanuel Macron milite pour bétonner l’axe commercial Paris-Pékin

Publication: 09/01/2018

Emmanuel Macron est actuellement à Pékin pour convaincre son homologue chinois, Xi Jinping, de façonner un axe économique efficient entre les deux pays. Le locataire de l’Elysée vise la signature d’une cinquantaine de contrats d’envergure. 

L’équation est simple pour l’état-major français : rééquilibrer à tout prix les relations commerciales entre l’Hexagone et le mastodonte asiatique, qui penchent largement en faveur de Pékin. Et pour cause, la Chine présente un ascendant budgétaire de 30 milliards d’euros si l’on se fie au seul cru 2016.

Un rapport de force gagnant-gagnant serait donc plus que souhaitable. Telle est en substance la plaidoirie tenue par E. Macron ce mardi en visitant l’incubateur d’entreprises, Soho Q, dans la capitale :

“Le partenariat avec la Chine est un partenariat stratégique. Il faut structurer les relations en termes de propriété intellectuelle, structurer un accès plus grand au marché chinois, permettre les investissements chinois en France et ouvrir les données de manière réciproque.”

Cet appel du pied a partiellement porté ses fruits, révèle Le Parisien, “puisqu’un premier contrat a été signé avec le géant chinois de vente en ligne, JD. com, qui s’est engagé à vendre sur ses plateformes pour 2 Mds€ de produits français aux consommateurs (locaux) sur les deux prochaines années.”

Mais ce n’est pas tout, l’ex-ministre de l’Economie a également obtenu la fin de l’embargo de Pékin sur le bœuf français qui durait depuis 2001 en raison de la crise de la vache folle. Et cela, dans un délai de six mois.

Sauver l’A380

Parallèlement, le secteur de l’aéronautique agite aussi les négociations. Airbus abat en effet de nombreuses cartes, à l’image de l’A320 et de l’A330 dont le groupe franco-allemand entend écouler 50 à 100 exemplaires auprès du loueur ALC pour une somme avoisinant 10 milliards de dollars.

Quant au délicat dossier de l’A380 dont les ventes peinent à décoller, l’avionneur espère obtenir “un partenariat industriel de choix avec la Chine en échange de l’achat de son gros-porteur.”

La branche nucléaire n’est par ailleurs pas en reste car New Areva a signé aujourd’hui un protocole d’accord commercial avec le groupe nucléaire étatique chinois, CNNC, pour la construction d’une usine de retraitement de déchets nucléaires dans le pays; Le Monde évoquant une manne financière de dix milliards d’euros assurée pour la structure hexagonale.

Source : Le Parisien

 

 

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Après son départ de Syrie, Washington applique un dispositif “anti-Damas”

Désormais peu présents sur le territoire syrien, les Etats-Unis ne veulent pas s’offrir un nouveau camouflet sur les droits de... Voir l'article

Le départ des salariés : une menace informatique pour les entreprises ?

Les départs de salariés peuvent être la cause de lourds soucis pour leur ex-employeur. Et pour cause, ces derniers bénéficient... Voir l'article

Sans accompagnement juridique solide, une start-up court à sa perte

Nicolas Ivaldi, dirigeant du cabinet niçois, EY Ventury, est revenu pour La Tribune sur la nécessité d’intégrer au plus vite... Voir l'article

La bataille de l’or bleu entre Le Caire et Addis-Adeba décisive pour l’Egypte

L’imposant barrage éthiopien de la Renaissance sur le Nil Bleu, achevé à 70%, pourrait à terme durement impacter les ressources... Voir l'article

  • Urgent

    Après son départ de Syrie, Washington applique un dispositif “anti-Damas”

    Désormais peu présents sur le territoire syrien, les Etats-Unis ne veulent pas s’offrir un nouveau camouflet sur les droits de l’Homme après l’épineux dossier opposant... Voir l'article

    Le départ des salariés : une menace informatique pour les entreprises ?

    Les départs de salariés peuvent être la cause de lourds soucis pour leur ex-employeur. Et pour cause, ces derniers bénéficient parfois toujours d’un accès à... Voir l'article

  • personnalites

    Turquie : l’interminable chasse aux sorcières gülenistes

    L’agence de presse officielle Anatolie annonce que la justice turque a ordonné le placement en détention de 133 militaires. Ces derniers sont soupçonnés d’être liés... Voir l'article

    Japon : Shinzo Abe obtient le record de longévité en tant que Premier ministre

    Shinzo Abe dépasse ainsi ce mercredi 20 novembre Taro Katsura, trois fois Premier ministre de l’Archipel entre 1901 et 1913. L’intéressé atteint désormais 2287 jours... Voir l'article

    Bénin : le vrai-faux dialogue politique de Patrice Talon

    Le chef de l’Etat a initié un dialogue politique afin de sortir le pays de la crise née du dernier scrutin législatif, qui s’est tenu... Voir l'article