Le Mali et le Niger officialisent un comité transfrontalier de sécurité contre le terrorisme

Le Mali et le Niger – membres du G5 Sahel, tout comme le Tchad, la Mauritanie et le Burkina Faso – ont annoncé samedi 8 septembre la création d’un comité transfrontalier de sécurité contre le terrorisme. Dans les faits, cette menace gangrène toute le périmètre jouxtant le lac Tchad, mais aussi la zone Sahel.

Selon le communiqué commun aux deux gouvernements, relayé par le site French China, “ce comité (inclura) les ministres en charge de la Défense, de la Sécurité, des Affaires étrangères, de la Justice, des Finances ainsi que des représentants des Conseils nationaux de sécurité des deux pays. Les ministres concernés ont (d’ailleurs) reçu des instructions fermes pour une mise en place rapide du (dit processus)”.

Par ailleurs, Bamako et Niamey ont exprimé “leur volonté ferme d’éradiquer le (djihadisme) en s’appuyant sur des mécanismes bilatéraux et multilatéraux. Et cela, en (optant) pour une approche sous-régionale et régionale soutenue par des échanges de renseignements et une mutualisation de leurs moyens“.

A lire aussi :

La force antidjihadiste du G5 Sahel retrouve des couleurs

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.