Dénucléarisation : la Corée du Nord s’offusque des exigences américaines

Publication: 08/07/2018

La visite samedi à Pyongyang du Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, devait logiquement surfer sur l’accord de dénucléarisation complète de la péninsule coréenne signé le 12 juin dernier à Singapour entre Donald Trump et Kim Jong-un. Pour autant, les pourparlers sont encore au point mort, relaie le média helvète, RTS.

Ce dernier se fait en effet écho d’un communiqué de l’agence de presse officielle nord-coréenne publié peu de temps après les dernières tractations entre Pyongyang et Washington. Le régime communiste dénonce ainsi “les demandes avides des Etats-Unis”, ainsi que son attitude “extrêmement regrettable” dans ce dossier.

Sans surprise, les engagements “fermes et solides” pris précédemment par les autorités de renoncer au programme nucléaire national sont d’ores et déjà remis en question, laisse entendre la source étatique.

Une politique de l’autruche 

Comme souvent, les déclarations ont été totalement inverses du côté américain, puisque Mike Pompeo n’a pas manqué de souligner “les progrès obtenus dans tous les domaines des négociations”.

Ajoutant d’ailleurs dans la foulée que “les deux parties se retrouveraient le 12 juillet pour parler du rapatriement des restes des soldats américains portés disparus pendant la guerre de Corée (1950-53)”.

Pour rappel, l’objectif de ces deux jours de tractations était d’établir les bases d’une feuille de route détaillée vers la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne. Ce qui semble utopique pour le moment, vous en conviendrez.

Source : RTS

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La souveraineté numérique est une question de souveraineté nationale

Alors que le Cloud Act américain menace plus que jamais les données des États et entreprises européens, des sociétés hexagonales... Voir l'article

Palantir recrute un spécialiste du marché français

Palantir, l’entreprise de Big Data spécialisée dans le renseignement, est à la recherche d’un analyste en études de marché, spécialisé... Voir l'article

Paris veut concurrencer Londres sur le marché de l’or

Alors que les banques centrales européennes passent depuis des décennies par “le Loco London” pour réaliser des transactions avec de l’or... Voir l'article

Le WEF 2019 se fera-t-il sans la Russie ?

Le World Economic Forum (WEF), organisé chaque année à Davos (Suisse), se passera-t-il de la délégation russe pour son édition 2019... Voir l'article

  • Urgent

    La souveraineté numérique est une question de souveraineté nationale

    Alors que le Cloud Act américain menace plus que jamais les données des États et entreprises européens, des sociétés hexagonales tirent leur épingle du jeu... Voir l'article

    Palantir recrute un spécialiste du marché français

    Palantir, l’entreprise de Big Data spécialisée dans le renseignement, est à la recherche d’un analyste en études de marché, spécialisé dans le secteur français. Après... Voir l'article

  • personnalites

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article

    Iran : les sanctions de Donald Trump entrent en jeu

    Levées sous la présidence d’Obama, les sanctions américaines à l’encontre des secteurs pétrolier et financier iraniens retrouvent de leur superbe à compter du lundi 5... Voir l'article

    USA : Donald Trump souhaite mettre fin au droit du sol

    Le président américain, toujours très actif en matière de politique migratoire, milite désormais pour que les Etats-Unis mettent fin au droit du sol. Un système... Voir l'article