Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

Publication: 08/05/2019

Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez el-Sarraj, afin de faire le point sur l’actualité sécuritaire d’un territoire miné par les luttes intestines.

Très engagée dans le dossier libyen, La France pousse pour la mise en place rapide d’élections législatives et présidentielle nationales. Pour autant, une telle issue démocratique ne pourra jamais voir le jour si les rivalités domestiques opposant le Premier ministre, Fayez el-Sarraj, et le Marechal Haftar, dépositaire du pouvoir à l’Est et de la gestion des champs pétroliers, perdurent.

Concrètement, la capitale Tripoli (où se situe le QG d’el-Sarraj) est le théâtre depuis le 4 avril dernier de combats incessants entre les deux factions armées rivales. Dans ces conditions, les projets de Paris visant à la relance du processus électif s’inscrivent fatalement au conditionnel.

Emmanuel Macron milite donc pour l’instauration “d’une délimitation de la ligne de cessez-le-feu sous supervision internationale” afin d’obtenir un semblant d’accalmie dans cette épineuse équation.

En ce sens, “une évaluation du comportement des groupes armés en Libye, y compris ceux qui relèvent directement du GNA”, pourrait éventuellement être entérinée par le Conseil de sécurité onusien… A condition que Russes et Américains ne s’y opposent pas.

Autre information d’importance, Fayez al-Sarraj a confirmé qu’il n’était pas disposé à reprendre les discussions avec son rival, le maréchal Haftar.

A suivre donc…

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La bataille de l’or bleu entre Le Caire et Addis-Adeba décisive pour l’Egypte

L’imposant barrage éthiopien de la Renaissance sur le Nil Bleu, achevé à 70%, pourrait à terme durement impacter les ressources... Voir l'article

Attribution des fréquence 5G : la facture minimale est fixée à 2,17 Mds euros par l’Etat

Les opérateurs de téléphonie français devront s’acquitter de la somme de 2,17 milliards d’euros s’ils souhaitent bénéficier du réseau 5G,... Voir l'article

Uber persona non grata à Londres

La municipalité londonienne a décidé de ne pas renouveler la licence du géant des VTC qui expirait lundi 25 novembre... Voir l'article

La Corée du Sud reconduit le GSOMIA

La Corée du Sud va prolonger l’Accord d’échange d’informations militaires stratégiques (GSOMIA) signé en 2016 avec le Japon et les... Voir l'article

  • Urgent

    La bataille de l’or bleu entre Le Caire et Addis-Adeba décisive pour l’Egypte

    L’imposant barrage éthiopien de la Renaissance sur le Nil Bleu, achevé à 70%, pourrait à terme durement impacter les ressources d’eau de l’Egypte ainsi que... Voir l'article

    Attribution des fréquence 5G : la facture minimale est fixée à 2,17 Mds euros par l’Etat

    Les opérateurs de téléphonie français devront s’acquitter de la somme de 2,17 milliards d’euros s’ils souhaitent bénéficier du réseau 5G, annonce le gouvernement. Une condition... Voir l'article

  • personnalites

    Turquie : l’interminable chasse aux sorcières gülenistes

    L’agence de presse officielle Anatolie annonce que la justice turque a ordonné le placement en détention de 133 militaires. Ces derniers sont soupçonnés d’être liés... Voir l'article

    Japon : Shinzo Abe obtient le record de longévité en tant que Premier ministre

    Shinzo Abe dépasse ainsi ce mercredi 20 novembre Taro Katsura, trois fois Premier ministre de l’Archipel entre 1901 et 1913. L’intéressé atteint désormais 2287 jours... Voir l'article

    Bénin : le vrai-faux dialogue politique de Patrice Talon

    Le chef de l’Etat a initié un dialogue politique afin de sortir le pays de la crise née du dernier scrutin législatif, qui s’est tenu... Voir l'article