Liban : le chef de la diplomatie américaine à Beyrouth le 15 février

Publication: 08/02/2018

Rex Tillerson se rendra mi-février à Beyrouth afin de s’entretenir avec le président Aoun. Il s’agit de la première visite d’un haut responsable de l’administration Trump au Liban, preuve que le pays redevient attractif pour Washington.

Il sera entre autres question des relations bilatérales mais également de la révision du programme de livraison d’armes et d’équipements à l’armée libanaise dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Selon L’Orient Le Jour, les forces locales devraient ainsi “obtenir tout ce dont elles ont besoin tant le Pentagone et l’état-major US apprécient les efforts déployés par Beyrouth pour le démantèlement des cellules dormantes, ainsi que la victoire obtenue (contre l’EI) à l’issue de la bataille de l’Aube des jurds.

Le dossier israélien sur la table

Néanmoins, l’aspect militaire n’occupera qu’une partie des tractations puisque le dossier libano-israélien inquiète particulièrement la Maison Blanche.

Les relations entre Beyrouth et Tel Aviv se sont en effet largement aggravées ces dernières semaines. Et cela, en raison de la volonté du gouvernement israélien d’ériger un mur à la frontière libanaise; une prise de position de l’Etat hébreu que le Conseil supérieur de défense libanais considère comme une véritable agression susceptible de déstabiliser la région.

Source : L’Orient Le Jour

Article connexe : 

La visite de Rex Tillerson à Londres fait débat

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

“Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du... Voir l'article

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

  • Urgent

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article