Iran : Téhéran, source de désaccord entre Washington et Moscou

Publication: 08/02/2017

Le Kremlin a fait savoir à la diplomatie américaine qu’il ne partageait pas sa vision d’un Etat iranien qualifié récemment par Donald Trump “de menace terroriste numéro 1”.

Dmitri Peskov, porte-parole du gouvernement russe, a indiqué lundi 6 février que “Moscou entendait approfondir ses relations avec Téhéran”. Ce qui sous-entend que les critiques acerbes du locataire de la Maison Blanche à l’encontre du géant perse ne sont pas les bienvenues au-delà de l’Oural. L’Iran est en effet un partenaire largement choyé par Vladimir Poutine.

Le Kremlin n’a donc pas manqué de rappeler cette “subtilité” aux Etats-Unis : “La Russie a des relations amicales avec l’Iran. Nous coopérons sur un large ensemble de sujets, nous apprécions nos relations commerciales et nous espérons les approfondir”, a martelé Dimitri Peskov.

Avant d’ajouter dans la foulée que “Moscou et Washington (maintenaient) des positions diamétralement opposées sur nombre de questions internationales.”

Le diplomate a toutefois tempéré son discours en soulignant que la situation “ne devrait pas être un obstacle pour instaurer une communication normale et des relations pragmatiques réciproquement bénéfiques entre les deux pays.”

Pour rappel, Donald Trump avait recadré Téhéran après un tir de missile balistique procédé par la république islamique. Le leader républicain promit alors de nouvelles sanctions à l’encontre de l’Iran.

Source : L’Opinion

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

  • Urgent

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article