Iran : Téhéran, source de désaccord entre Washington et Moscou

Publication: 08/02/2017

Le Kremlin a fait savoir à la diplomatie américaine qu’il ne partageait pas sa vision d’un Etat iranien qualifié récemment par Donald Trump “de menace terroriste numéro 1”.

Dmitri Peskov, porte-parole du gouvernement russe, a indiqué lundi 6 février que “Moscou entendait approfondir ses relations avec Téhéran”. Ce qui sous-entend que les critiques acerbes du locataire de la Maison Blanche à l’encontre du géant perse ne sont pas les bienvenues au-delà de l’Oural. L’Iran est en effet un partenaire largement choyé par Vladimir Poutine.

Le Kremlin n’a donc pas manqué de rappeler cette “subtilité” aux Etats-Unis : “La Russie a des relations amicales avec l’Iran. Nous coopérons sur un large ensemble de sujets, nous apprécions nos relations commerciales et nous espérons les approfondir”, a martelé Dimitri Peskov.

Avant d’ajouter dans la foulée que “Moscou et Washington (maintenaient) des positions diamétralement opposées sur nombre de questions internationales.”

Le diplomate a toutefois tempéré son discours en soulignant que la situation “ne devrait pas être un obstacle pour instaurer une communication normale et des relations pragmatiques réciproquement bénéfiques entre les deux pays.”

Pour rappel, Donald Trump avait recadré Téhéran après un tir de missile balistique procédé par la république islamique. Le leader républicain promit alors de nouvelles sanctions à l’encontre de l’Iran.

Source : L’Opinion

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Irak veut se donner les moyens de l’auto-suffisance énergétique

Alors que l’Irak pourrait atteindre une auto-suffisance énergétique d’ici quatre ans au minimum, selon les experts, l’Etat ne compte plus... Voir l'article

L’intelligence artificielle profite à tort à 40% des start-ups du Vieux Continent

Un récent rapport du Britannique MMC Ventures démontre qu’à peine 60% des start-ups européennes spécialisées dans l’intelligence artificielle (IA) en font usage de... Voir l'article

Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son... Voir l'article

Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

Facebook compte lancer en 2019 son propre réseau satellitaire en basse altitude, intitulé Athéna. Et cela, afin de capter une... Voir l'article

  • Urgent

    L’Irak veut se donner les moyens de l’auto-suffisance énergétique

    Alors que l’Irak pourrait atteindre une auto-suffisance énergétique d’ici quatre ans au minimum, selon les experts, l’Etat ne compte plus perdre de temps dans ce... Voir l'article

    L’intelligence artificielle profite à tort à 40% des start-ups du Vieux Continent

    Un récent rapport du Britannique MMC Ventures démontre qu’à peine 60% des start-ups européennes spécialisées dans l’intelligence artificielle (IA) en font usage de manière significative dans leur(s) activité(s).... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

    Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président Maduro sur un plateau. Et... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne veut pas que les lois portent le nom des ministres

    Le JDD révèle qu’Emmanuel Macron a exigé au début de son quinquennat que les ministres n’attribuent plus leur nom aux lois dont ils sont l’auteur. ... Voir l'article

    Florence Parly veut plus de femmes haut gradées

    La ministre française des Armées a confirmé jeudi 7 mars sa volonté de faire progresser la mixité au sein de l’institution militaire. Et cela, en... Voir l'article