Corée du Nord : l’ONU pourrait prendre des sanctions rapidement

Les gouvernements américain, japonais et sud-coréen ont conjointement annoncé qu’ils allaient faire pression sur le Conseil de sécurité des Nations Unies afin que de lourdes sanctions soient prises à l’encontre de Pyongyang. La cause ? La mise en orbite d’un satellite par les autorités locales, dimanche matin, via une nouvelle fusée à longue portée.

Les provocations de la dictature à l’égard de la communauté internationale se multiplient. Le 6 janvier dernier, le régime de Kim Jong-un avait déjà démontré qu’il disposait des capacités nécessaires à la production d’une bombe à hydrogène.

Le Monde soulignait alors  qu’il s’agissait « du quatrième test nucléaire mené par la Corée du Nord depuis 2006, et la première utilisation de ce type de bombe, bien plus puissant que les bombes A utilisées jusqu’à présent par ce pays, qui recourent à la fission générée par les seuls uranium ou plutonium. »

Force est de constater, qu’en dépit de nombreux avertissements, le régime nord-coréen continue en toute quiétude son programme nucléaire en violant, de surcroît, de nombreuses résolutions prises par l’Organisation basée à New York.

Présenté par Pyongyang comme une mission spatiale, ce dernier lancer est en effet suspecté par l’Institution d’être un test de missile balistique déguisé capable de frapper le territoire américain.

Source : Le Parisien et Le Monde

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.