Les Français toujours plus poussés à privilégier les médicaments génériques

Concrètement, la loi de financement de la sécurité sociale 2020 renforce l’usage des médicaments génériques.

Et pour cause, comme le rappelle BFM, “les patients refusant d’accepter (sans justification médicale) le médicament générique que le pharmacien leur propose (lorsqu’il est disponible) sont systématiquement pénalisés financièrement”. Et cela, depuis le 1er janvier 2020.

Le média précise ainsi que “le taux de substitution générique/princeps dépasse à ce jour les 80% en France. (Malheureusement), les mécanismes en faveur de la substitution montrent toujours un certain essoufflement”. En conséquence, l’Etat vise une économie de 100 millions d’euros via cette mesure.

Pour rappel, les pharmaciens ont pour instruction d’inciter la clientèle à privilégier la prise de médicaments génériques. Une prérogative n’entrant toutefois pas en jeu lorsque les médecins mentionnent sur l’ordonnance la mention “non substituable” ou “NS”.

A lire aussi : L’homéopathie bientôt plus remboursée par la Sécurité sociale

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.