Paris : les enquêteurs doutent de l’identité de l’auteur de l’attaque du commissariat

Publication: 08/01/2016

Au lendemain de l’attaque menée contre un commissariat de la capitale (Goutte-d’Or -18eme), les autorités cherchent toujours l’identité de l’assaillant armé d’un couteau et d’une ceinture d’explosifs factice et immédiatement abattu par les forces de l’ordre.

Le procureur de Paris, François Molins, a toutefois apporté quelques précisions à ce sujet : « Je ne suis pas du tout certain que l’identité qu’il a donné en 2013, lorsqu’il a été arrêté lors d’une affaire de vol en réunion, soit réelle (Ali Sallah, né en 1995 à Casablanca) (…) Celle-ci est contredite par un papier manuscrit sur lequel apparaissent la profession de foi musulmane de l’individu, un drapeau de Daech dessiné , ainsi que  son nom. Ce dernier se dit également Tunisien. »

Selon Le Parisien entré en contact avec une source proche du dossier, l’homme se présenterait sous le nom de Tarek B. (les initiales ne sont pas dévoilés), et ne serait pas connu des autorités. Toutefois, rien n’est en mesure de prouver pour l’instant que cette identité soit la bonne.

F.Molins n’a pu, en conséquence, cacher son pessimisme face une menace terroriste de plus en plus prégnante sur l’Hexagone et difficile à anticiper : « On se retrouve confronter à des actes très organisés avec des logistiques et des coordinations importantes destinées aux tueries de masse, à l’image des attentats du 13 novembre, et à côté de ça, des gens qui vont agir de manière isolée, soit sur fond de déséquilibre psychique ou parce qu’ils veulent appliquer des mots d’ordre de meurtre permanents. »

Source : Le Parisien

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

« Pour préserver notre indépendance économique, reconstruisons une politique industrielle »

ENTRETIEN – Dans La France vendue à la découpe (éditions de l’Artilleur/Toucan), une enquête qui fera date, Laurent Izard dresse... Voir l'article

TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins... Voir l'article

De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le... Voir l'article

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

  • Urgent

    « Pour préserver notre indépendance économique, reconstruisons une politique industrielle »

    ENTRETIEN – Dans La France vendue à la découpe (éditions de l’Artilleur/Toucan), une enquête qui fera date, Laurent Izard dresse le constat alarmant de trente... Voir l'article

    TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

    Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins naïve et plus offensive face... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article