Paris : les enquêteurs doutent de l’identité de l’auteur de l’attaque du commissariat

Publication: 08/01/2016

Au lendemain de l’attaque menée contre un commissariat de la capitale (Goutte-d’Or -18eme), les autorités cherchent toujours l’identité de l’assaillant armé d’un couteau et d’une ceinture d’explosifs factice et immédiatement abattu par les forces de l’ordre.

Le procureur de Paris, François Molins, a toutefois apporté quelques précisions à ce sujet : « Je ne suis pas du tout certain que l’identité qu’il a donné en 2013, lorsqu’il a été arrêté lors d’une affaire de vol en réunion, soit réelle (Ali Sallah, né en 1995 à Casablanca) (…) Celle-ci est contredite par un papier manuscrit sur lequel apparaissent la profession de foi musulmane de l’individu, un drapeau de Daech dessiné , ainsi que  son nom. Ce dernier se dit également Tunisien. »

Selon Le Parisien entré en contact avec une source proche du dossier, l’homme se présenterait sous le nom de Tarek B. (les initiales ne sont pas dévoilés), et ne serait pas connu des autorités. Toutefois, rien n’est en mesure de prouver pour l’instant que cette identité soit la bonne.

F.Molins n’a pu, en conséquence, cacher son pessimisme face une menace terroriste de plus en plus prégnante sur l’Hexagone et difficile à anticiper : « On se retrouve confronter à des actes très organisés avec des logistiques et des coordinations importantes destinées aux tueries de masse, à l’image des attentats du 13 novembre, et à côté de ça, des gens qui vont agir de manière isolée, soit sur fond de déséquilibre psychique ou parce qu’ils veulent appliquer des mots d’ordre de meurtre permanents. »

Source : Le Parisien

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

Aluminium chinois : des mesures protectionnistes pour quoi faire ?

Si l’administration américaine a récemment supprimé les tarifs douaniers frappant les importations d’acier et d’aluminium en provenance du Mexique et... Voir l'article

  • Urgent

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

    Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

    Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme diplomatique particulièrement efficace sur la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article