Opposer gaz et électricité : un non-sens écologique et économique

Le gaz et l’électricité sont essentiels pour répondre au défi majeur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et pour répondre aux besoins énergétiques du pays, notamment lors des pics de consommation hivernaux. Le tout, à un coût acceptable.​

En France, l’approvisionnement en énergie repose sur un mix énergétique diversifié. Une complémentarité équilibrée est donc nécessaire tant pour des raisons environnementales qu’économiques. Cette période cristallise ainsi les positions et mérite un logique décryptage du paysage énergétique qui interviendra le mercredi 16 décembre à 17h. En voici le synopsis :

“Quels sont les fondamentaux du mix énergétique français ? Pourquoi est-il fondamental de le préserver ? Quelles solutions pour quels usages ? Un témoignage éclairant de la présidente d’Hydro-Québec permettra de s’extraire des considérations uniquement hexagonales et d’appréhender comment le Québec a réussi ce pari de la complémentarité gaz/électricité.”

Ce débat réunira :

  • Sophie Brochu, présidente-directrice générale d’Hydro-Québec
  • Arnaud Leroy, président de l’Agence de la transition écologique (Ademe)
  • Édouard Sauvage, directeur général de GRDF

– Pour vous inscrire, c’est ici

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.