Syrie : l’ONU recherche les auteurs des attaques chimiques

Publication: 07/08/2015

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté, le 7 juillet, une résolution entérinant la formation d’une équipe d’experts destinée à identifier les responsables des attaques chimiques en Syrie. Cette décision a notamment été possible grâce au ralliement de Moscou.

La Syrie fait l’objet depuis plus d’un an d’attaques répétées au chlore notamment dans le nord-ouest du pays. Le régime de Bachar el-Assad est fortement suspecté par l’ONU. L’Organisation souhaite donc « envoyer un message clair et fort à tous ceux qui sont impliqués dans les attaques à l’arme chimique en Syrie » précise Samantha Powers, l’ambassadrice américaine aux Nations Unies.

Pour l’ambassadeur syrien à l’ONU, Bachar Jaafari, l’heure est au dédouanement : « Le gouvernement syrien et l’armée ne portent aucune responsabilité dans ces attaques. Les civils syriens ont été visés avec des produits chimiques toxiques et des armes chimiques, dont le chlore, par des groupes terroristes armés. »

Pour rappel, la banlieue de Damas avait été le théâtre d’une attaque au gaz sarin responsable de près de 1400 morts, le 21 août 2013. Suite à cette tragédie, le pays avait officiellement acté le démantèlement de son arsenal chimique.

Mais selon l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), 8% de l’arsenal serait encore présent sur le territoire. Les autorités syriennes arguent cependant qu’une partie des produits toxiques ne peut pas être encore évacuée pour des raisons de sécurité.

Source : Euronews

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La France donne un coup de pouce financier au Tchad

Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique.... Voir l'article

Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le... Voir l'article

Finlande : le réacteur Olkiluoto-3 d’Areva encore retardé ?

Après plus de 10 ans de retard, la production régulière du réacteur nucléaire finlandais de type EPR Olkiluoto-3 (OL3), réalisé par le... Voir l'article

Pétrole : le Qatar tourne le dos à l’Opep

Le Qatar a décidé de concentrer pleinement sur l’exploitation de sa filière gazière. Et quitte donc l’Opep dès l’année prochaine... Voir l'article

  • Urgent

    La France donne un coup de pouce financier au Tchad

    Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique. Le locataire de l’Elysée a... Voir l'article

    Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

    Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le ton en sanctionnant trois hauts... Voir l'article

  • personnalites

    D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article

    Laurent Gbagbo au cœur des élections sénatoriales dans le Mississippi

    Dans le Mississippi, les « miterms » n’ont pas dit leur dernier mot : un dernier poste de sénateur reste encore à pourvoir. Alors que le second tour... Voir l'article

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article