Syrie : l’ONU recherche les auteurs des attaques chimiques

Publication: 07/08/2015

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté, le 7 juillet, une résolution entérinant la formation d’une équipe d’experts destinée à identifier les responsables des attaques chimiques en Syrie. Cette décision a notamment été possible grâce au ralliement de Moscou.

La Syrie fait l’objet depuis plus d’un an d’attaques répétées au chlore notamment dans le nord-ouest du pays. Le régime de Bachar el-Assad est fortement suspecté par l’ONU. L’Organisation souhaite donc « envoyer un message clair et fort à tous ceux qui sont impliqués dans les attaques à l’arme chimique en Syrie » précise Samantha Powers, l’ambassadrice américaine aux Nations Unies.

Pour l’ambassadeur syrien à l’ONU, Bachar Jaafari, l’heure est au dédouanement : « Le gouvernement syrien et l’armée ne portent aucune responsabilité dans ces attaques. Les civils syriens ont été visés avec des produits chimiques toxiques et des armes chimiques, dont le chlore, par des groupes terroristes armés. »

Pour rappel, la banlieue de Damas avait été le théâtre d’une attaque au gaz sarin responsable de près de 1400 morts, le 21 août 2013. Suite à cette tragédie, le pays avait officiellement acté le démantèlement de son arsenal chimique.

Mais selon l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), 8% de l’arsenal serait encore présent sur le territoire. Les autorités syriennes arguent cependant qu’une partie des produits toxiques ne peut pas être encore évacuée pour des raisons de sécurité.

Source : Euronews

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18%... Voir l'article

Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des... Voir l'article

Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique... Voir l'article

Conflit russo-ukrainien : le Canada allié de choix pour Kiev

En visite mardi à Toronto, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a reçu le soutien inconditionnel du Premier ministre canadien, Justin... Voir l'article

  • Urgent

    Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

    L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18% à l’échelle planétaire. La protection... Voir l'article

    Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

    Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des rebelles, Riek Machar, les violences... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article

    B. Netanyahou promet de ne pas relâcher l’étreinte sur l’implantation iranienne en Syrie

    Lors d’un discours récent effectué à l’école de l’Armée de l’air israélienne, le Premier ministre hébreu, Benjamin Netanyahou, a réitéré sa volonté d’empêcher l’ennemi héréditaire... Voir l'article