Syrie : l’ONU recherche les auteurs des attaques chimiques

Publication: 07/08/2015

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté, le 7 juillet, une résolution entérinant la formation d’une équipe d’experts destinée à identifier les responsables des attaques chimiques en Syrie. Cette décision a notamment été possible grâce au ralliement de Moscou.

La Syrie fait l’objet depuis plus d’un an d’attaques répétées au chlore notamment dans le nord-ouest du pays. Le régime de Bachar el-Assad est fortement suspecté par l’ONU. L’Organisation souhaite donc « envoyer un message clair et fort à tous ceux qui sont impliqués dans les attaques à l’arme chimique en Syrie » précise Samantha Powers, l’ambassadrice américaine aux Nations Unies.

Pour l’ambassadeur syrien à l’ONU, Bachar Jaafari, l’heure est au dédouanement : « Le gouvernement syrien et l’armée ne portent aucune responsabilité dans ces attaques. Les civils syriens ont été visés avec des produits chimiques toxiques et des armes chimiques, dont le chlore, par des groupes terroristes armés. »

Pour rappel, la banlieue de Damas avait été le théâtre d’une attaque au gaz sarin responsable de près de 1400 morts, le 21 août 2013. Suite à cette tragédie, le pays avait officiellement acté le démantèlement de son arsenal chimique.

Mais selon l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), 8% de l’arsenal serait encore présent sur le territoire. Les autorités syriennes arguent cependant qu’une partie des produits toxiques ne peut pas être encore évacuée pour des raisons de sécurité.

Source : Euronews

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format... Voir l'article

Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi... Voir l'article

Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième... Voir l'article

L’application WhatsApp encore frappée par les hackers

La très populaire application de messagerie, WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde), a subi récemment une cyber-attaque majeure. Une... Voir l'article

  • Urgent

    Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

    La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format classique de 32 équipes. Le... Voir l'article

    Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

    Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi de déserter le territoire depuis... Voir l'article

  • personnalites

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article

    Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

    Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez el-Sarraj, afin de faire... Voir l'article

    Des élections législatives incertaines au Bénin

    Le Bénin de Patrice Talon traverse une crise politique sans précédent. Pour la première fois depuis trente ans, l’opposition béninoise ne présentera aucune liste aux... Voir l'article