Venezuela : le gouvernement Maduro reconnaît pour la 1ère fois les bavures de l’Armée

Publication: 07/06/2017

Alors que le Venezuela est plongé dans une crise sans précédent, avec une pénurie de produits de première nécessité effroyable, le ministre de la Défense a reconnu pour la première fois les atrocités commises par l’Armée envers le peuple qui manifeste continuellement pour obtenir le départ du président Maduro.

 “Je ne veux pas voir un garde national de plus en train de commettre des atrocités dans la rue. Celui qui ne respecte pas la ligne de l’État, l’importance suprême des droits de l’Homme, (…) et qui ne se comporte pas en professionnel devra en assumer les responsabilités”

Intox ou véritable remise en question ? Vladimir Padrino Lopez a en tout cas confirmé mardi 6 juin qu’il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin à la répression de la rue. Il a également apporté un “soutien inconditionnel” au chef de l’Armée.

Selon France 24, ce dernier “réagissait à la polémique générée par la diffusion, lundi, de vidéos sur les réseaux sociaux montrant policiers et militaires venezueliens en train d’agresser et de voler les effets personnels de plusieurs manifestants appréhendés lors des défilés.”

Une opposition sur le pied de guerre

Du côté de l’opposition, qui contrôle le Parlement, les contestations fleurissent de plus en plus tant les incidents de ce genre sont nombreux.

A l’image du président de l’Institution, Julio Borges : “Nous appelons M. Padrino Lopez à respecter sa parole et à laisser la manifestation se dérouler en paix.” Ou de la députée, Delsa Solorzano, exhortant les autorités “à mettre en prison les gardes nationaux commettant des abus”

Quant à la procureure, Luisa Ortega, elle a également vigoureusement dénoncé les méfaits de l’Armée avant d’être qualifiée de traîtresse par le gouvernement.

Source : France 24

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Indonésie veut le Rafale

Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36... Voir l'article

Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes... Voir l'article

Les tentaculaires réseaux de Moukhtar Abliazov au Parlement européen

Judiciairement acculé par plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l’Ukraine ou la Russie, Moukhtar Abliazov jouit encore du statut... Voir l'article

248 études offrent un regard plus incisif sur l’impact de l’HCQ sur le traitement du Covid-19

Alors que des traitements peu coûteux tels que l’hydroxychloroquine + azithromycine ou encore l’ivermectine sont pour le moment totalement ignorés... Voir l'article

  • Urgent

    L’Indonésie veut le Rafale

    Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36 Rafale à la France. Mais... Voir l'article

    Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

    Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes », présents à Bangui, la... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    10 ans après la mort de Kadhafi en Libye : après lui, le Déluge ?

    Dix ans après le soulèvement populaire et la guerre civile, le chaos et les divisions règnent toujours en Libye. Malgré la constitution d’un gouvernement intérimaire... Voir l'article

    Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara pleinement mobilisé contre le terrorisme

    Alors que la cible géographique des attaques se déplace vers le golfe de Guinée, le président ivoirien affiche une combativité sans faille contre le terrorisme.... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article