Venezuela : le gouvernement Maduro reconnaît pour la 1ère fois les bavures de l’Armée

Publication: 07/06/2017

Alors que le Venezuela est plongé dans une crise sans précédent, avec une pénurie de produits de première nécessité effroyable, le ministre de la Défense a reconnu pour la première fois les atrocités commises par l’Armée envers le peuple qui manifeste continuellement pour obtenir le départ du président Maduro.

 “Je ne veux pas voir un garde national de plus en train de commettre des atrocités dans la rue. Celui qui ne respecte pas la ligne de l’État, l’importance suprême des droits de l’Homme, (…) et qui ne se comporte pas en professionnel devra en assumer les responsabilités”

Intox ou véritable remise en question ? Vladimir Padrino Lopez a en tout cas confirmé mardi 6 juin qu’il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin à la répression de la rue. Il a également apporté un “soutien inconditionnel” au chef de l’Armée.

Selon France 24, ce dernier “réagissait à la polémique générée par la diffusion, lundi, de vidéos sur les réseaux sociaux montrant policiers et militaires venezueliens en train d’agresser et de voler les effets personnels de plusieurs manifestants appréhendés lors des défilés.”

Une opposition sur le pied de guerre

Du côté de l’opposition, qui contrôle le Parlement, les contestations fleurissent de plus en plus tant les incidents de ce genre sont nombreux.

A l’image du président de l’Institution, Julio Borges : “Nous appelons M. Padrino Lopez à respecter sa parole et à laisser la manifestation se dérouler en paix.” Ou de la députée, Delsa Solorzano, exhortant les autorités “à mettre en prison les gardes nationaux commettant des abus”

Quant à la procureure, Luisa Ortega, elle a également vigoureusement dénoncé les méfaits de l’Armée avant d’être qualifiée de traîtresse par le gouvernement.

Source : France 24

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article