Venezuela : le gouvernement Maduro reconnaît pour la 1ère fois les bavures de l’Armée

Publication: 07/06/2017

Alors que le Venezuela est plongé dans une crise sans précédent, avec une pénurie de produits de première nécessité effroyable, le ministre de la Défense a reconnu pour la première fois les atrocités commises par l’Armée envers le peuple qui manifeste continuellement pour obtenir le départ du président Maduro.

 “Je ne veux pas voir un garde national de plus en train de commettre des atrocités dans la rue. Celui qui ne respecte pas la ligne de l’État, l’importance suprême des droits de l’Homme, (…) et qui ne se comporte pas en professionnel devra en assumer les responsabilités”

Intox ou véritable remise en question ? Vladimir Padrino Lopez a en tout cas confirmé mardi 6 juin qu’il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin à la répression de la rue. Il a également apporté un “soutien inconditionnel” au chef de l’Armée.

Selon France 24, ce dernier “réagissait à la polémique générée par la diffusion, lundi, de vidéos sur les réseaux sociaux montrant policiers et militaires venezueliens en train d’agresser et de voler les effets personnels de plusieurs manifestants appréhendés lors des défilés.”

Une opposition sur le pied de guerre

Du côté de l’opposition, qui contrôle le Parlement, les contestations fleurissent de plus en plus tant les incidents de ce genre sont nombreux.

A l’image du président de l’Institution, Julio Borges : “Nous appelons M. Padrino Lopez à respecter sa parole et à laisser la manifestation se dérouler en paix.” Ou de la députée, Delsa Solorzano, exhortant les autorités “à mettre en prison les gardes nationaux commettant des abus”

Quant à la procureure, Luisa Ortega, elle a également vigoureusement dénoncé les méfaits de l’Armée avant d’être qualifiée de traîtresse par le gouvernement.

Source : France 24

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article