Moscou et Tripoli veulent relancer leur partenariat économique

Publication: 07/05/2018

Fortement affaiblies depuis la mort de Mouammar Kadhafi en 2011, les relations économiques entre la Libye et la Russie pourraient retrouver un nouvel élan. Et cela, suite à la visite en fin de semaine dernière au Kremlin du ministre des affaires Etrangères du gouvernement d’union nationale libyen, Mohamed Taher Siala. 

L’intéressé s’est en effet entretenu avec le représentant spécial de Vladimir Poutine pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord, Mikhaïl Bogdanov, afin de convenir d’un partenariat gagnant-gagnant entre les deux Etats.

Concrètement, Tripoli attend de Moscou qu’il pèse de tout son poids au sein des Nations unies pour que la Libye obtienne la gestion des fonds de M. Khadafi et 25 de ses proches gelés en 2011 par le Conseil de sécurité.

La Russie veut reprendre pied en Libye

Inversement, Moscou attend des autorités libyennes qu’elles relancent certains accords abandonnés après la chute du dictateur. En conséquence, si plusieurs contrats ne pourront manifestement pas être honorés, de nouveaux marchés compensatoires devront naître en retour.

En ce qui concerne, les contrats qui restent toujours d’actualité figurent ainsi en bonne place un accord portant sur le tronçon ferroviaire Syrte-Benghazi (évalué initialement à 2,2 Mds$), mais aussi un contrat d’armement évalué à 4,4 Mds$ actuellement bloqué par l’embargo international sur les armes frappant la Libye.

A noter que Gazprom attend lui aussi un geste fort puisque le géant russe demeure fortement implanté sur le territoire en matière d’extraction et d’exploitation du duo gaz-pétrole.

Source : La Tribune 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article