Turquie : Standard and Poor’s maintient son évaluation à BB+

Publication: 07/05/2016

Malgré l’instabilité économique et politique à laquelle Ankara est soumise depuis de nombreux mois, l’agence de notation Standard and Poor’s estime que la Turquie est en mesure de conserver le même indice de confiance (BB+), avec en prime une perspective relevée de négative à stable.

Concrètement, SP n’envisage plus à moyen terme d’abaisser la note du pays qui a affiché une croissance de 4% en 2015, mais une forte baisse de sa monnaie face au dollar (près de 4%) .

“L’économie turque a dû faire face à divers problèmes, dont la montée des violences internes après la fin du processus de paix avec les militants kurdes, deux élections générales, une forte dépréciation de la livre après des sorties soutenues de capitaux, une instabilité accrue le long de sa frontière sud-est et une plus faible demande de la part de ses principaux marchés à l’export”, justifie-t-elle.

L’agence tempère toutefois sa décision en arguant que des risques comme la faiblesse du tourisme, la montée des prix du pétrole, le creusement du déficit ou l’instabilité politique, étaient de nature à se poursuivre.

D’autre part, la récente mise à l’écart du Premier ministre, Ahmet Davutoglu, pourrait également être source d’inquiétude pour les investisseurs étrangers.

De ce fait “la croissance locale devrait trouver un rythme de 3% sur la période 2016-2019”, conclut le communiqué.

Source : Boursorama

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins... Voir l'article

De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le... Voir l'article

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

  • Urgent

    TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

    Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins naïve et plus offensive face... Voir l'article

    De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

    L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le nouveau contrat de marquage fiscal... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article