Turquie : Standard and Poor’s maintient son évaluation à BB+

Publication: 07/05/2016

Malgré l’instabilité économique et politique à laquelle Ankara est soumise depuis de nombreux mois, l’agence de notation Standard and Poor’s estime que la Turquie est en mesure de conserver le même indice de confiance (BB+), avec en prime une perspective relevée de négative à stable.

Concrètement, SP n’envisage plus à moyen terme d’abaisser la note du pays qui a affiché une croissance de 4% en 2015, mais une forte baisse de sa monnaie face au dollar (près de 4%) .

“L’économie turque a dû faire face à divers problèmes, dont la montée des violences internes après la fin du processus de paix avec les militants kurdes, deux élections générales, une forte dépréciation de la livre après des sorties soutenues de capitaux, une instabilité accrue le long de sa frontière sud-est et une plus faible demande de la part de ses principaux marchés à l’export”, justifie-t-elle.

L’agence tempère toutefois sa décision en arguant que des risques comme la faiblesse du tourisme, la montée des prix du pétrole, le creusement du déficit ou l’instabilité politique, étaient de nature à se poursuivre.

D’autre part, la récente mise à l’écart du Premier ministre, Ahmet Davutoglu, pourrait également être source d’inquiétude pour les investisseurs étrangers.

De ce fait “la croissance locale devrait trouver un rythme de 3% sur la période 2016-2019”, conclut le communiqué.

Source : Boursorama

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’intelligence artificielle profite à tort à 40% des start-ups du Vieux Continent

Un récent rapport du Britannique MMC Ventures démontre qu’à peine 60% des start-ups européennes spécialisées dans l’intelligence artificielle (IA) en font usage de... Voir l'article

Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son... Voir l'article

Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

Facebook compte lancer en 2019 son propre réseau satellitaire en basse altitude, intitulé Athéna. Et cela, afin de capter une... Voir l'article

Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président... Voir l'article

  • Urgent

    L’intelligence artificielle profite à tort à 40% des start-ups du Vieux Continent

    Un récent rapport du Britannique MMC Ventures démontre qu’à peine 60% des start-ups européennes spécialisées dans l’intelligence artificielle (IA) en font usage de manière significative dans leur(s) activité(s).... Voir l'article

    Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

    Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son travail de sape contre le... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

    Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président Maduro sur un plateau. Et... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne veut pas que les lois portent le nom des ministres

    Le JDD révèle qu’Emmanuel Macron a exigé au début de son quinquennat que les ministres n’attribuent plus leur nom aux lois dont ils sont l’auteur. ... Voir l'article

    Florence Parly veut plus de femmes haut gradées

    La ministre française des Armées a confirmé jeudi 7 mars sa volonté de faire progresser la mixité au sein de l’institution militaire. Et cela, en... Voir l'article