Erdogan veut interdire à certaines associations d’utiliser le nom Turquie

Publication: 07/02/2018

Le président turc, Recep Erdogan, souhaite que l’Union des barreaux de Turquie et l’Union des médecins de Turquie ne puissent plus utiliser le mot Turquie dans leur dénomination. Ce dernier s’offusque en effet que ces associations puissent critiquer l’opération militaire d’Ankara en Syrie.

“Il faut rapidement retirer ce terme. Ce n’est pas que pour l’Union des médecins, mais aussi pour l’Union des barreaux de Turquie. Ces associations n’ont pas une attitude de soutien à la lutte que nous menons actuellement pour défendre notre patrie”, a-t-il affirmé auprès des médias locaux. Avant d’inviter le Conseil des ministres à prendre les mesures qui s’imposent.

Pour rappel, l’Union des médecins de Turquie avait qualifié la politique militaire d’Erdogan en Syrie de“véritable problème de santé publique”, en ciblant tout particulièrement la récente offensive menée par Ankara dans le nord du pays à Afrine où étaient retranchées plusieurs milices kurdes du YPG. Des propos qui ont valu à la direction de la structure une arrestation immédiate puis une remise en liberté conditionnelle selon la BBC.

Quant au président de l’Union des barreaux de Turquie, il n’a pas manqué de faire part de sa stupéfaction face aux déclarations étatiques : “Ceux qui pensent effacer le mot Turquie du nom de l’Union des barreaux de Turquie (…) ne pourront jamais nous effacer du coeur de la nation turque”, a-t-il vivement rappelé à son tour.

Source : BBC

Article connexe :

Conflit syrien : Washington veut garder les faveurs d’Ankara

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le piratage audiovisuel, nouveau terrain de jeu du grand banditisme

Ces derniers mois, plusieurs affaires de démantèlement de réseaux criminels liés au piratage audiovisuel en ligne ont défrayé la chronique... Voir l'article

Canicule : un risque majeur lors de la prochaine décennie

80 millions, c’est le nombre d’emplois qui pourraient disparaître d’ici 10 ans à l’échelle planétaire. Et cela, en raison du... Voir l'article

L’ONU de plus en plus pressante sur le dossier libyen

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté mercredi 12 février une résolution condamnant la recrudescence des violences en... Voir l'article

Monaco Resources Group sous surveillance en Afrique ?

Certaines activités du conglomérat monégasque Monaco Ressources Group (MRG) seraient dans le viseur des dirigeants africains. Le groupe n’en continue... Voir l'article

  • Urgent

    Le piratage audiovisuel, nouveau terrain de jeu du grand banditisme

    Ces derniers mois, plusieurs affaires de démantèlement de réseaux criminels liés au piratage audiovisuel en ligne ont défrayé la chronique judiciaire européenne. Et pourtant, malgré... Voir l'article

    Canicule : un risque majeur lors de la prochaine décennie

    80 millions, c’est le nombre d’emplois qui pourraient disparaître d’ici 10 ans à l’échelle planétaire. Et cela, en raison du réchauffement climatique, toujours plus d’actualité.... Voir l'article

  • personnalites

    Josep Borrell en visite à Téhéran pour préserver l’Accord sur le nucléaire

    Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, s’est rendu lundi 3 février dans la capitale iranienne afin de conforter le gouvernement local de la... Voir l'article

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article