Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se fera pas dans l’urgence.

“L’Etat islamique a pratiquement disparu. Nous renvoyons lentement nos troupes à la maison afin qu’elles retrouvent leurs familles, tout en combattant ce qu’il reste de l’EI.”

Ce tweet signé Donald Trump démontre que Washington ne souhaite pas agir dans l’urgence dans cet épineux dossier. Et pour cause, avec plus de 2000 soldats américains déployés dans le nord de la Syrie, un tel retrait pourrait laisser un vide particulièrement profitable aux djihadistes.

Il est également important de noter que ces forces spéciales US jouent un rôle majeur en matière de formation. Et cela, afin de laisser le flambeau aux forces locales à moyen et long terme. Agir dans la précipitation n’est donc logiquement pas maîtresse de raison.

Par ailleurs, le fossé laissé par l’Oncle Sam pourrait laisser le champ libre aux alliés de Damas. A savoir la Russie et l’Iran, véritable chimère de l’administration Trump.

A suivre donc…

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.