Dieselgate : Volkswagen fait le ménage dans ses rangs

Publication: 07/01/2018

Le groupe automobile allemand a récemment limogé Oliver Schmidt, un dirigeant de la firme condamné aux USA à sept ans de prison pour son rôle dans la médiatique affaire du dieselgate. Pour autant, la presse outre-Rhin crie au scandale en arguant que cette décision n’est autre que l’arbre qui cache la forêt.

“(Fin décembre), VW a envoyé à Schmidt une lettre de licenciement directement dans sa prison de Milan située dans le Michigan. Son employeur le laisse purement et simplement tomber”, confirme le journal local, Bild-Zeitung.

Cette même source ne manque pas de relever dans la foulée que “des douzaines, si ce n’est des centaines de salariés de Volkswagen étaient au courant de la manipulation sur les émissions polluantes.” Elle s’offusque dès lors “qu’un seul ingénieur fasse office de bouc-émissaire mondial.”

Face à ces allégations, la direction de Wolfsbourg n’a pas tardé à répondre en employant un discours de rigueur :

“De manière générale, en cas de violations de la part de salariés, et à plus forte raison dans le cas de décisions pénales, des mesures conformes au droit du travail doivent nécessairement être prises.” Ce qui sous-entend que le licenciement était une option justifiée au regard des faits.

Pour rappel, Schmidt connaissait depuis le printemps 2014 l’existence d’un logiciel frauduleux installé sur certains véhicules diesel du constructeur capable de tromper les tests anti-pollution.

Lors de son procès, ce dernier a également caché aux autorités américaines les véritables desseins de Vw dont il dirigeait le service de conformité réglementaire aux Etats-Unis de 2014 à mars 2015.

Source : Bild-Zeitung

Article connexe :

Dieselgate : autour de Fiat d’animer la rubrique judiciaire

 

 

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que... Voir l'article

ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par... Voir l'article

Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants... Voir l'article

La Corée du Nord séduit en masse les touristes chinois

Alors que la visite de Xi Jinping les 20 et 21 juin à Pyongyang marque une première depuis 14 ans... Voir l'article

  • Urgent

    La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

    Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que le géant asiatique pourrait jouer... Voir l'article

    ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

    Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par un front uni de parlementaires... Voir l'article

  • personnalites

    Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

    Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants : la Côte d’Ivoire et... Voir l'article

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Trump promet de déployer 1000 soldats supplémentaires en Pologne

    Le président américain a annoncé mercredi 12 mai un renforcement imminent des troupes US en Pologne. Donald Trump – qui s’exprimait lors d’une conférence commune... Voir l'article