Hausse de l’indemnité logement des députés : A quoi joue le gouvernement ?

Publication: 06/11/2020

Alors que la pandémie Covid-19 pulvérise peu à peu l’économie hexagonale, la hausse de l’indemnité logement des députés de 900 à 1200 euros, décidée par l’Etat il y a tout juste un an, fait tristement tâche aujourd’hui alors que de nombreux Français n’arrivent plus à joindre les deux bouts.

Concrètement, un député français perçoit une indemnité de 7239,91 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 623,23 €), une indemnité de résidence (168,70 €) et une indemnité de fonction non imposable (1447,98 €). Cela représente 5715,43 € nets par mois. Cette augmentation de l’indemnité logement des principaux intéressés semble donc tout sauf proportionnée… alors que les coups de pouce accordés aux Français en cette période Covid sont de plus en plus limités.

Une décision contestable

Comme le souligne Le Point, “le bureau de l’Assemblée, plus haute instance collégiale, a acté cette décision « pour tenir compte du niveau élevé des loyers parisiens ».

Le média précise que “240 députés ont la possibilité de dormir dans leur bureau. Mais ce n’est pas tout, 51 chambres sont également disponibles dans une résidence. Enfin, des nuitées d’hôtel peuvent être partiellement remboursées ou bien, si un pied-à-terre est loué, ces frais peuvent être pris en charge. Quant aux députés restants, les nuitées d’hôtel peuvent être prises en charge partiellement ou bien, si un pied-à-terre est loué, ces frais peuvent être pris en charge sur justificatifs”.

Au final, “la dépense annuelle supplémentaire pour l’Assemblée s’élèvera au minimum à 304 000 euros, sachant que le coût de la mesure pourrait être supérieur; De meilleures conditions de remboursement incitant davantage de députés à opter pour ce type d’hébergement”.

Sans commentaire.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle... Voir l'article

Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter... Voir l'article

Le traité de 25 ans entre l’Iran et la Chine inquiète les Etats-Unis

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a signé une coopération stratégique d’une durée de 25 ans avec son... Voir l'article

Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la... Voir l'article

  • Urgent

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Passeport sanitaire : Bruxelles vise une entrée en vigueur fin juin

    La Commission européenne vise une entrée en vigueur dès le début de l’été du certificat sanitaire Covid-19 visant à faciliter la libre circulation des citoyens... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Après le “sabotage” de l’usine de Natanz, l’Iran annonce “commencer à enrichir l’uranium à 60%”

    La république islamique accuse Israël d’avoir saboté dimanche 11 avril son site d’enrichissement d’uranium situé à Natanz. En retour, elle agite la menace d’enrichir l’uranium... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article