L’ONU pourrait lever son embargo envers l’Érythrée

Publication: 06/11/2018

Face aux progrès constatés dans la politique diplomatique menée récemment par Asmara, (rapprochements opérés avec l’Ethiopie, la Somalie et Djibouti), la Grande-Bretagne a décidé de convaincre le Conseil de sécurité de l’ONU de lever l’embargo touchant l’Érythrée depuis 2008.

Concrètement, ce blocus touche les ventes d’armes mais concerne aussi un gel d’actifs et de visas de plusieurs personnalités érythréennes. Sachant que des organismes publics locaux sont également touchés par le dispositif. Ces sanctions punissent en outre l’Érythrée pour son conflit territorial avec Djibouti, son soutien à des groupes armés rebelles en Somalie et son soutien à des actions terroristes en Ethiopie.

Pour autant, les choses ont depuis évolué puisque Asmara a enterré la hache de guerre avec son voisin éthiopien en juillet dernier. Ce conflit, particulièrement meurtrier, datait en effet de plus de 20 ans et se focalisait sur un désaccord entre les deux pays vis-à-vis de la démarcation de leurs frontière respectives.

Il est d’ailleurs important de noter que l’Érythrée jouit depuis son indépendance en 1991 d’un accès privilégié sur la mer Rouge, ce qui n’était pas de nature à apaiser les tensions entre les frères ennemis.

En conséquence, le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé de réexaminer ce dossier sous l’impulsion des autorités britanniques. Verdict le 14 novembre prochain.

Source : RTBF

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses... Voir l'article

Le Liban dénonce une nouvelle violation israélienne de sa souveraineté

Alors qu’Israël poursuit la construction d’un mur polémique à la frontière avec le pays du Cèdre, Beyrouth multiplie plaintes et... Voir l'article

La Norvège abaisse sa production de pétrole pour 2019

Le premier producteur de pétrole du Vieux Continent a décidé d’abaisser sa production pour 2019, à l’image de l’Arabie saoudite... Voir l'article

Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se... Voir l'article

  • Urgent

    Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

    Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses ennemis héréditaires. Une poignée d’entre... Voir l'article

    Le Liban dénonce une nouvelle violation israélienne de sa souveraineté

    Alors qu’Israël poursuit la construction d’un mur polémique à la frontière avec le pays du Cèdre, Beyrouth multiplie plaintes et appels auprès du Conseil de... Voir l'article

  • personnalites

    Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

    Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se fera pas dans l’urgence. “L’Etat... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article