Le réchauffement climatique fissure les glaces les plus épaisses de l’Arctique

C’est un événement dont se seraient bien passés les experts. Les glaces les plus solides d’Arctique se sont en effet fissurées pour la première fois durant l’été. Le réchauffement climatique peut-il être stoppé ?

“Depuis que j’ai commencé à étudier la banquise dans les années 1970, c’est la première fois que je vois cela”, confie Konrad Steffen, directeur de l’Institut fédéral de recherche sur la forêt, la neige et le paysage (WSL).

Et pour cause, il était tout à fait impensable d’envisager, il y a près de 50 ans, la fissure béante constatée en juillet dernier sur cette banquise… Située au large de la côte nord du Groenland.

Concrètement, “la couche de glace comprimée par la gyre de Beaufort oscillait jusqu’ici entre quatre et vingt mètres et était pratiquement impénétrable pour les brise-glace”.

Plus stupéfiant encore, “il a fait par moments plus de 5 degrés en février, là où on enregistre d’ordinaire -20 degrés… (Sachant que) le mois de juillet a également été extraordinairement chaud”, souligne le site helvète, La Liberté.

Ce phénomène est d’autant plus complexe que les scientifiques sont incapables de confirmer s’il se reproduira l’année prochaine. Ce dernier découlant “du jet stream polaire, un courant d’air en forme de vagues enrobant l’hémisphère nord et qui a apporté de l’air chaud de l’Atlantique”.

A suivre…

Source : La Liberté 

Article connexe :

Réchauffement climatique : plusieurs pays inhabitables dès 2070

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.