Corée du Nord : Vladimir Poutine ne veut pas céder à “l’hystérie militaire”

Publication: 06/09/2017

Alors que Pyongyang continue ses pieds de nez nucléaires vis-à-vis de la communauté internationale, Vladimir Poutine estime qu’une riposte militaire envers le régime nord-coréen pourrait mettre en danger la sécurité planétaire. Le Kremlin réclame en conséquence la plus grande prudence dans ce dossier.

“Moscou condamne ces exercices. Toutefois, nous estimons que ce sont des provocations. Le recours à n’importe quelles sanctions dans ce cas est inutile et inefficace”, a déclaré le président russe lors du récent sommet des puissances émergentes des Brics (Brésil, Russe, Inde, Chine, Afrique du Sud).

Ce dernier répondait alors directement à la volonté américaine qui souhaite que le Conseil de sécurité de l’ONU prenne les sanctions les plus fortes contre la presqu’île menée d’une main de fer par Kim Jong-Un.

La situation risque donc de se figer dans un statu-quo puisque ni la Chine (qui profite d’une position géographique militaire de premier choix avec la CDN), ni la Russie n’ont intérêt à voter en faveur d’une résolution punitive envers Pyongyang; les deux géants possédant par ailleurs un droit de veto dans la prise de décision de l’organe onusien.

Une problématique gelée

Vladimir Poutine a donc conclu son discours sur fond de langue de poids en appelant à la médiation des forces en présence :

“Les Nord-Coréens ne vont pas renoncer à leur programme nucléaire s’ils ne se sentent pas en sécurité. Il faut donc chercher à lancer un dialogue entre toutes les parties intéressées.”

L’Express rappelle parallèlement que la Corée du Sud a très réagi au test nucléaire dominical de son voisin. Et cela, dès le lendemain. Séoul a en effet “lancé des manœuvres terrestres et marines à tirs réels dans l’espoir de dissuader Pyongyang de toute nouvelle provocation en mer.”

Source : L’Express

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La Russie développe un drone sous-marin hyper-performant

Moscou planche actuellement sur la construction d’un drone sous-marin capable de se mouvoir sur de très longues distances. Un test en... Voir l'article

Pologne : l’Etat va investir 44 Mds€ en matière d’armement

Face aux velléités militaires de Moscou – qui lorgne doucement mais sûrement sur la souveraineté des ex-Etats de l’Union soviétique –... Voir l'article

Menace russe : les Etats baltes obtiennent gain de cause auprès de l’OTAN

Selon une information officialisée par l’agence de presse chinoise, Xinhua, l’OTAN a inauguré vendredi 8 mars le siège de sa... Voir l'article

Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le... Voir l'article

  • Urgent

    La Russie développe un drone sous-marin hyper-performant

    Moscou planche actuellement sur la construction d’un drone sous-marin capable de se mouvoir sur de très longues distances. Un test en mer Noire est d’ores et... Voir l'article

    Pologne : l’Etat va investir 44 Mds€ en matière d’armement

    Face aux velléités militaires de Moscou – qui lorgne doucement mais sûrement sur la souveraineté des ex-Etats de l’Union soviétique – la Pologne a décidé d’investir... Voir l'article

  • personnalites

    Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

    Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le nom de sa formation politique... Voir l'article

    Arabie saoudite : Riyad nomme une femme ambassadrice aux USA

    Déstabilisé par l’affaire Khashoggi – qui a quelque peu refroidi l’axe diplomatique Riyad-Washington – Mohamed Ben Salman tente de calmer le jeu avec les Etats-Unis en annonçant la... Voir l'article

    Syrie : Lavrov fustige la politique américaine dans l’est de l’Euphrate

    Le ministère russe des Affaires étrangères s’inquiète des velléités américaines sur le sol syrien, notamment vis-à-vis des Kurdes. Et ne se prive pas de le... Voir l'article