Lituanie : le gouvernement soutient toujours Kiev en matière d’armement

Publication: 06/09/2016

Le ministre de la Défense lituanien, Juozas Olekas, a annoncé samedi 4 septembre que Vilnius avait fourni 150 millions de tonnes de munitions à Kiev afin de conforter le gouvernement local dans la lutte qui l’oppose aux séparatistes pro-russes.

Ce dernier a indiqué avoir répondu favorablement à une demande officielle ukrainienne, soulignant parallèlement “qu’il était du devoir de la Lituanie de soutenir un ami fidèle attaqué par la Russie.”

Le média belge, La Libre, précise dans la foulée que c’est la deuxième aide de ce genre accordée par Vilnius à son homologue, et cela depuis le début du conflit en 2014.

Il s’agit pourtant d’un soutien matériel assez singulier si l’on se réfère à la politique de l’ensemble des membres de l’OTAN désireux de ne pas “froisser” Moscou sur ce dossier, alors que le Kremlin est régulièrement accusé par l’Occident d’armer les rebelles, très actifs dans l’est du pays.

Et pour cause, les Etats baltes ont largement clamé depuis deux ans leur inquiétude face au manque de lisibilité de l’activité militaire russe en Ukraine, redoutant par la même occasion que leur souveraineté puisse être contestée à long terme.

Au mois de juillet 2015, les autorités lituaniennes et lettones avaient donc pris les devants en accentuant leur coopération militaire par la mise en place d’un système de défense aérienne commun qui pourrait être étendu, le cas échéant, à l’Estonie et la Pologne.

Pour rappel, ces nations ont également accès au Programme d’assistance régionale élaboré par Varsovie en raison de l’instabilité géopolitique qui règne en Ukraine. L’ensemble des investissements consentis sont ainsi soutenus par la Pologne par l’intermédiaire de prêts bancaires ou encore de transferts d’armes.

Sources : La Libre et Opex

Articles connexes :

Pologne : un déploiement américain dans la base militaire de Ciechanów ?

Varsovie autorise l’US Army à stocker des armes lourdes sur son territoire

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7... Voir l'article

  • Urgent

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

    Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à Moscou d’assurer l’indépendance de son... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article